A la uneActualité

Mohamed Antar Daoud, ambassadeur d’Algérie en France : «L’Algérie est résolument orientée vers la diversification de son économie»

Dans le cadre des «13eme rencontres Algérie» organisées, hier mercredi,  par Business France dans un format 100 % digital, Antar Daoud, ambassadeur d’Algérie en France a rappelé les grands contours du plan d’action gouvernemental en mettant en exergue le plan de relance économique et d’évoquer, à l’occasion, les initiatives prises pour assurer « un  environnement serein et stable pour les investisseurs étrangers ». Sa déclaration se résume comme suit : « Pour la 2eme année consécutive, le gouvernement de mon pays poursuit le processus de mise en preuve  de son plan d’action pour la réalisation du programme de monsieur le président de la république. A ce titre, le gouvernement à mis en place les dispositions  nécessaires à tous les niveaux pour permettre la concrétisation des actions inscrites dans ce plan  en vue de diversifier l’économie nationale et augmenter le niveau des exportations hors hydrocarbures.  Cet objectif est en phase de se concrétiser comme en témoigne l’envolée des exportations hors hydrocarbures qui a avoisiné les 4, 5  de milliards de dollars en 2021 soit 12, 13 % du total des opérations d’exportations effectuées. Ce résultat a été atteint à la faveur d’une batterie de mesures et incitations qui comprend notamment la création de couloirs verts dédiés à l’exportation, des avantages fiscaux et des facilitations administratives. Par ailleurs,  et dans le but d’assurer un environnement serein et stable pour les investisseurs étrangers, le gouvernement a levé toutes les entraves à l’acte d’investir par l’instauration des mesures organisationnelles et financières. A titre d’illustration on peut citer la révision de la règle dite  51/49 régissant la répartition du capital social des sociétés mixtes, la levée du droit de préemption de l’Etat, la refonte du guichet unique en élargissant ses prérogatives. Le plan d’action du gouvernement prévoit, également, la révision du dispositif lié au foncier destiné à l’investissement afin de lever les contraintes et parer aux situations de blocages que connait l’octroi du foncier industriel. L’Algérie s’emploie, aussi, à consolider les piliers de la reprise économique à travers, notamment ;  la reforme globale  et la modernisation de son système bancaire (…), la mise en œuvre d’une série de mesures dans le secteur de l’agriculture  (…), le développement durable des activités de la pêche et de l’aquaculture (…), la poursuite de la relance de réalisations en matière d’industrie pharmaceutique ayant permis l’augmentation quantitative et qualitative de la production ainsi qu’une baisse de la facture d’importation avec une économie de 500 millions de dollars au titre de l’année 2021.  A citer aussi, la mise en œuvre d’un plan destination Algérie dans le domaine du tourisme (…), la relance effective du secteur névralgique des transports dans le cadre d’un plan d’urgence lancé par le gouvernement à l’effet de redynamiser le secteur et comprend l’ensemble des segments notamment, l’aérien, le ferroviaire, le terrestre ainsi que le maritime (…) sans oublier les énergies renouvelables (…).L’Algérie est résolument orientée vers la diversification de son économie. Et en matière d’investissement, mon pays offre de multiples opportunités aux entreprises françaises dans les secteurs économiques clés qui sont l’agriculture, l’agro-industrie, l’énergie, la santé, les infrastructures, les TIC, l’environnement, la formation, l’industrie touristique et les services. »

N.S

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer