A la uneEnergie

L’Algérie disposée à poursuivre la baisse de sa production pétrolière au-delà du 31 mars

L’Algérie est prête à poursuivre la baisse de sa production pétrolière au-delà du 31 mars prochain, en concertation avec les autres pays de l’Opep+, afin de faire face aux évolutions du marché international, annonce ce jeudi le ministère de l’Energie et des Mines.

« Au-delà du 31 mars 2024 et en concertation avec ses partenaires de la Déclaration de Coopération (DoC), l’Algérie est disposée à tout moment à poursuivre l’effort additionnel et à prendre les dispositions nécessaires supplémentaires si les conditions du marché pétrolier le réclament », précise le communiqué.

L’Algérie avait procédé volontairement à une réduction additionnelle de sa production de 51.000 barils par jour, à partir du 1er janvier 2024, pour une période initiale de trois mois, et ce, conformément à l’engagement pris le 30 novembre 2023.

« La mise en œuvre de cette décision témoigne de l’engagement continu de l’Algérie envers la stabilité et l’équilibre du marché pétrolier mondial », souligne le communiqué du ministère de l’Energie.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer