A la uneRégions

Khenchela: Les feux des forêts d’Ain Mimoun et Bouhmama maitrisés à 90%

Les feux des forêts qui se sont déclarés à Ain Mimoun à Tamza et Bouhmama dans la wilaya de Khenchela sont maîtrisés à 90%, a indiqué ce mardi le directeur général de la Protection civile, le colonel Boualem Boughlef.

Le même responsable a affirmé, lors d’une conférence de presse tenue à Bir Ouassfane (commune de Tamza), lieu de départ des incendies, que les éléments de la Protection civile sont parvenus en coordination avec ceux de la conservation des forêts à éteindre le feu au niveau de neuf foyers d’incendie sur les douze signalés depuis dimanche soir.

Il a ajouté que les flammes de la plupart des sites touchés ont été circonscrites par les agents de la Protection civile, alors que les efforts se poursuivent pour éteindre les incendies dans les régions de Bir Ouanes, Issoumer et Bouhmama.

Le colonel Boughlef n’a pas exclu la possibilité de recourir aux services de l’Armée nationale populaire (ANP) au cours des prochaines heures pour maîtriser la situation dans le cas où celle-ci persisterait, ou si la zone des incendies devait s’étendre.

Le directeur général de la Protection civile a également affirmé que les moyens logistiques et humains nécessaires ont été mobilisés pour éteindre les flammes, relevant que plus de 500 agents de la Protection civile sont à pied d’œuvre dans les forêts de Tamza et Bouhmama depuis trois jours pour éteindre les incendies qui ont ravagé de vastes zones de couvert végétal.

Et d’ajouter : « Pour l’instant, il n’est pas possible d’appuyer les deux hélicoptères qui participent actuellement à l’opération d’extinction des flammes par d’autres car, celles-ci sont actuellement déployées pour l’extinction des feux dans la wilaya de Tipaza et l’évacuation des citoyens ».

De son côté, le directeur général des forêts, Ali Mahmoudi, a affirmé que les incendies qui se sont déclarés, avant-hier dimanche, dans les forêts d’Ain Mimoun à Tamza, en se propageant dans les forêts limitrophes des communes de Chélia et Bouhmama, ont détruit près de 1.500 ha de couvert végétal composé principalement de pins d’Alep.

Il a ajouté que la conservation des forêts de Khenchela est renforcée par cinq colonnes mobiles des wilayas voisines avec un total de plus de 200 agents dotés de 90 véhicules et de camions-citerne, et qui contribuent aux côtés des agents de la Protection civile, des travailleurs de l’Entreprise régionale de génie rural et de citoyens volontaires à circonscrire les flammes afin de contrôler la situation et d’éviter la propagation du feu à d’autres zones.

L’A.E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer