A la uneStart-up & TIC

Télécom : La Tanzanie va supprimer la TVA sur les smartphones, tablettes et modems pour accroître l’accès à Internet

Les autorités tanzaniennes veulent porter le taux de pénétration du haut débit à 80% d’ici 2025. Aux tarifs data déjà abordables, elles veulent associer des appareils mobiles à prix réduit. Elles envisagent à cet effet quelques réformes fiscales qui ont été présentées au Parlement.

Le gouvernement de Tanzanie a décidé de supprimer la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les smartphones, tablettes et modems afin d’accroître l’accès des populations à Internet. Jeudi 10 juin, lors de la présentation de la proposition de budget pour l’exercice 2021/22 à Dodoma, Mwigulu Nchemba, le ministre des Finances et du Plan, a dévoilé cette proposition au Parlement. Il l’a justifié par l’importance acquise par Internet et son rôle indispensable dans le développement humain et socio-économique.

La suppression de la TVA sur les smartphones, tablettes et modems est une décision dont se languissent  les opérateurs télécoms. Le 9 juin, à la veille de la présentation de la proposition de budget pour l’exercice 2021/2022, Hisham  Hendi, le président-directeur général de Vodacom Tanzanie, dénonçait déjà les taxes sur les smartphones. Il déclarait que « si le gouvernement est en mesure de réduire cela ou de le supprimer complètement, cela aidera davantage de clients à acheter des smartphones, ce qui signifie que davantage de personnes pourront avoir accès aux données. Si nous parvenons à démêler ces points essentiels pour l’industrie et pour le consommateur, je pense que l’avenir sera certainement positif pour notre industrie ».

C’est depuis décembre 2020 que le gouvernement et les opérateurs télécoms discutent sur plusieurs points favorables au développement du marché télécoms national, notamment la TVA. « Après nos discussions avec le gouvernement au cours des six derniers mois, nous attendons de voir les changements dans ce budget. Si cela se produit », indiquait alors Hisham Hendi mercredi dernier. L’amendement de la TVA proposé par le ministre des Finances et du Plan, le gouvernement y tient aussi au regard de son ambition dévoilée cette année de porter le taux de pénétration du haut débit actuel d’environ 38% à 80% d’ici 2025.

Pour le gouvernement tanzanien qui a bataillé au fil des années pour rendre le tarif moyen du gigabit par seconde (GB) assez abordable – cinquième pays le moins cher d’Afrique avec le tarif moyen du GB à 0,75 $ selon Cable.co.uk dans son étude intitulée : « Worldwide mobile data pricing 2021: The cost of 1GB of mobile data in 230 countries » – la chute des prix des smartphones, tablettes et modems favorisera l’inclusion numérique de la population qui soutiendra les gains du pays dans l’économie numérique.

(In Agence Ecofin)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer