A la uneEntreprises

Sonelgaz va raccorder 65.000 exploitations agricoles au réseau électrique

Le groupe public Sonelgaz compte porter le nombre de périmètres agricoles raccordés au réseau électrique de 54.000 actuellement à 65.000 exploitations d’ici la fin de l’année 2024, annonce la direction du groupe public.

« La mise en œuvre du programme d’électrification des exploitations agricoles connaît une cadence de réalisation appréciable au niveau national et le groupe Soneglaz a fixé un objectif d’atteindre le chiffre de 65.000 périmètres agricoles raccordés d’ici la fin de l’année en cours sur un portefeuille global de 90.000 agriculteurs recensés », a déclaré en fin de semaine le porte-parole du groupe, Khalil Hodna à l’agence officielle APS.

Abordant l’état d’avancement du programme de raccordement électrique des périmètres agricoles, Khalil Hodna a fait état d’un raccordement de plus de 54.000 exploitations agricoles depuis le lancement de ce projet en 2020 par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. S’ajoute à cela les projets en cours de réalisation qui visent le raccordement de 10.500 périmètres agricoles au réseau national électrique, dont « les travaux sont à un stade très avancé », dira-t-il.

Quant aux projets de raccordement qui sont en cours de lancement de travaux, leur nombre s’élève à 8.500 tandis que près de 3.451 autres dossiers sont actuellement en phase d’étude par les instances concernées.

Il est à préciser que la liste des exploitations agricoles concernées par le raccordement au réseau électrique est élaborée par les services agricoles des wilayas (DAS) avant d’être transmis aux directions locales de Sonelgaz, en vue de lancer d’abord les études puis engager les travaux de réalisation, consistant en la mise en place des lignes électriques, l’installation des transformateurs et autres équipements nécessaires.

Dans le cadre de ce projet de raccordement des périmètres agricoles, l’entreprise publique n’exige pas des agriculteurs d’effectuer le payement préalable des frais d’installation.

Les exploitants agricoles bénéficient ainsi d’un échéancier de paiement étalé sur plusieurs mois par le groupe Sonelgaz, dans le cadre d’une procédure de facilitation permettant aux agriculteurs d’entamer l’exploitation de leurs périmètres sans contraintes notamment sur le plan de l’accès à l’énergie électrique.

« La réussite de ce programme qui a valu à Sonelgaz des félicitations du président de la République est le résultat de l’organisation mise en œuvre et de l’engagement continuel des travailleurs pour le concrétiser », a fait observer le porte-parole du groupe.

Dans ce cadre, il a rappelé que le groupe public avait créé au niveau de chaque direction locale un service concerné chapeauté par un poste conçu spécialement pour ce projet, qui est l’ingénieur d’affaires en charge de s’occuper exclusivement de la réalisation des projets lancés pour le raccordement des zones d’ombre, les zones d’activités industrielles et les exploitations agricoles.

Le groupe public Sonelgaz compte porter le nombre de périmètres agricoles raccordés au réseau électrique de 54.000 actuellement à 65.000 exploitations d’ici la fin de l’année 2024, annonce la direction du groupe public.

« La mise en œuvre du programme d’électrification des exploitations agricoles connaît une cadence de réalisation appréciable au niveau national et le groupe Soneglaz a fixé un objectif d’atteindre le chiffre de 65.000 périmètres agricoles raccordés d’ici la fin de l’année en cours sur un portefeuille global de 90.000 agriculteurs recensés », a déclaré en fin de semaine le porte-parole du groupe, Khalil Hodna à l’agence officielle APS.

Abordant l’état d’avancement du programme de raccordement électrique des périmètres agricoles, M. Hodna a fait état d’un raccordement de plus de 54.000 exploitations agricoles depuis le lancement de ce projet en 2020 par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. S’ajoute à cela les projets en cours de réalisation qui visent le raccordement de 10.500 périmètres agricoles au réseau national électrique, dont « les travaux sont à un stade très avancé », dira-t-il.

Quant aux projets de raccordement qui sont en cours de lancement de travaux, leur nombre s’élève à 8.500 tandis que près de 3.451 autres dossiers sont actuellement en phase d’étude par les instances concernées.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer