A la uneActualité

Sommet du GECF: l’Algérie, un distributeur et fournisseur fiable de gaz naturel depuis plus d’un demi siècle et compte le rester

L’Algérie « est un pays fiable » en matière d’approvisionnement en gaz naturel et « compte le rester », a affirmé mardi à Doha le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

« Mon pays est reconnu pour être un distributeur et un fournisseur fiable de gaz naturel depuis plus d’un demi siècle et il compte le rester », a déclaré le président Tebboune dans son allocution devant les participants aux travaux du 6 e sommet du Forum des pays exportateurs du gaz (GECF).

L’Algérie est « pionnière dans le développement et la valorisation du gaz naturel », et à la tête du progrès réalisé dans l’industrie du gaz naturel liquéfié (GNL), a-t-il rappelé à ce propos.

Elle tend à poursuivre le développement de ses ressources « importantes » de gaz naturel « aux mieux des intérêts de notre peuple et de la meilleure manière qui soit dans le cadre de la coopération et du partenariat, en veillant à préserver l’environnement », a ajouté le président.

Le Président Tebboune a souligné que l’Algérie, en sa qualité de membre fondateur du forum, n’a eu de cesse de souligner l’importance du gaz dans le développement durable, qui s’est confirmée, a-t-il précisé, lors de la crise sanitaire induite par la pandémie (Covid-19) où le monde entier a recouru à cette ressource pour satisfaire ses besoins énergétiques ».

« Il est importan de trouver ensemble les meilleurs moyens permettant d’assurer au gaz naturel une place dans les systèmes énergétiques et de promouvoir sa valeur dans les marchés internationaux », a-t-il  indiqué en évoquant les principales priorités du Forum.

Et d’enchaîner: »le gaz naturel est l’énergie du présent et du futur, car il s’agit d’une énergie propre, flexible et accessible voire la meilleure en matière de protection de l’environnement, aux côtés des énergies renouvelables. Le gaz naturel occupe également une place « privilégiée » dans les relations économiques internationales, de par « les réserves importantes de gaz naturel que recèlent nos pays, couvrant une part importante de la production de gaz et des échanges gaziers.

Mais, a-t-il fait remarquer, « cette énergie n’est pas renouvelable et son développement exige des investissements colossaux ».

Le Président Tebboune a affirmé, en outre, que le Forum des pays exportateurs de gaz était en mesure de jouer un rôle « plus efficace » dans la promotion des usages du gaz naturel et l’instauration d’un dialogue constructif et fructueux entre les différents acteurs sur le marché gazier.

Le président de la République a réitéré son appel à cette organisation pour devenir « un acteur plus présent et plus dynamique » dans toutes les questions ayant trait au gaz naturel, notamment en matière de promotion de la coopération entre les pays membres dans ce domaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer