A la uneMonde

OMS : « Un autre virus émergera que nous ne pouvons tout simplement pas contenir »

Devant les ministres de la Santé et des Finances du G20 réunis à Rome, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme concernant la situation actuelle autour du coronavirus, faisant remarquer que, « poussés par le variant Delta, les cas et les décès augmentent à nouveau dans le monde ».

« C’est une certitude biologique qu’un jour un autre virus émergera que nous ne pouvons tout simplement pas contenir », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Tout en exhortant la communauté internationale à tirer les leçons de la pandémie, l’unique candidat à sa réélection au poste de directeur général de l’OMS a jugé que nous pouvions tous « faire des pas pour nous préparer à ce virus, pour le détecter et répondre rapidement lorsqu’il arrive ».

À ce titre, il a souligné que le monde avait besoin d’une « OMS renforcée, responsabilisée et financée de manière durable », d’un nouveau mécanisme assurant une réponse rapide à la pandémie et d’une meilleure gestion.

Peu avant, le Dr Ghebreyesus avait affirmé que « la pandémie prendra[it] fin lorsque le monde le choisira ».

« C’est entre nos mains. Nous possédons tous les moyens nécessaires, mais le monde n’a pas encore utilisé ces moyens. »

Appuyant sur la nécessité de faire progresser la vaccination dans les pays où ce processus tarde, en Afrique, par exemple, le directeur général de l’OMS a jugé que l’objectif de vacciner 40% de la population dans chaque pays était accessible.

« Pour atteindre notre objectif de 40%, nous avons besoin de 550 millions de doses supplémentaires. […] Pour la majorité des pays, il s’agit simplement d’une offre insuffisante. […] Nous avons besoin que les fabricants priorisent et remplissent leurs contrats avec COVAX et AVAT de toute urgence », a souligné le Dr Ghebreyesus.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer