A la uneActualité

Le président de la République préside l’inauguration officielle de Djamaâ El-Djazaïr

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé ce dimanche, l’inauguration officielle de Djamaâ El Djazaïr à Alger.

Le président de la République a été accueilli à l’entrée de la mosquée par le recteur de Djamaâ El-Djazaïr, Cheikh Mohamed Maâmoun Al Kacimi Al Hoceini, le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Youcef Belmehdi, et le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi.

Djamaâ El-Djazaïr est un joyau de l’architecture islamique et un édifice religieux, civilisationnel et scientifique qui œuvrera à préserver le référent religieux national et les éléments constitutifs de la Nation algérienne.

Classée troisième plus grande mosquée au monde, derrière Al-Haram à la Mecque et la mosquée Al-Nabawi à Médine, et déployé sur une superficie totale de plus de 27 hectares, Djamaâ El Djazaïr constitue un véritable pôle attractif à caractère religieux, culturel et scientifique.

Se distinguant à l’échelle internationale par son minaret, le plus haut au monde avec ses 265 mètres, ce pôle civilisationnel et religieux dispose d’une salle de prière de 20.000 m2 pouvant accueillir jusqu’à 120.000 fidèles.

Djamaâ El Djazaïr dispose également de 12 bâtiments indépendants dont une grande bibliothèque riche d’un million d’ouvrages et pouvant recevoir jusqu’à 3.500 personnes.

Sa bibliothèque, qui inclut en son sein un laboratoire de restauration des manuscrits, est chargée notamment de promouvoir les fondements de la civilisation islamique et d’établir des relations de coopération avec les établissements culturels et scientifiques similaires à l’échelle nationale et internationale.

Un Centre culturel et une maison du Coran « Dar El Coran », dédiée aux étudiants en post-graduation algériens et étrangers en sciences islamiques et sciences humaines, font également partie l’édifice.

« Dar El Coran », baptisée « Ecole nationale supérieure des sciences islamiques », est chargée d’assurer, entre autres, une formation spécialisée de haut niveau au profit des diplômés des établissements de formation et d’enseignement supérieurs et la formation des cadres qualifiés dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Plusieurs autres structures sont affiliées à Djamaâ El Djazaïr dont le Conseil scientifique, chargé de diffuser « le rayonnement religieux et scientifique » à l’échelle nationale et internationale et ce, en mettant en exergue « la spécificité religieuse de la société algérienne », le Centre de recherche en sciences religieuses et dialogue des civilisations, qui a pour mission par exemple, de réaliser les programmes de la recherche scientifique et des études relatifs, notamment, à la promotion des valeurs de modération, au développement des valeurs de tolérance et à la promotion du dialogue interreligieux ».

De plus, Djamaâ El Djazaïr dispose du Musée de la civilisation islamique en Algérie qui expose au public, les fonds historiques muséographiques conservés, les documents, les images, les enregistrements, les films et tout ce qui se rapporte à la civilisation islamique et à la pratique religieuse authentique en Algérie.

La Sûreté urbaine de Djamaâ El-Djazaïr qui comprend des équipes de la sécurité publique, de la police judiciaire et de la police générale, ainsi que des structures sociales réservées à l’hébergement des forces de police chargées de sécuriser les visiteurs et l’ensemble des structures et des espaces, a été aussi mise en place.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer