A la uneStart-up & TIC

Lancement d’un incubateur d’affaires de l’Agence spatiale algérienne à Sidi Abdallah (Alger)

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari a annoncé, ce jeudi, le lancement d’un incubateur d’affaires de l’Agence spatiale algérienne (ASAL), au niveau du pôle technologique de Sidi Abdallah (Alger), dans le but de rapprocher les étudiants de l’Agence.

En marge de la visite de travail et d’inspection qu’il a effectuée dans ce pôle technologique, accompagné du directeur général de l’ASAL, Azzedine Oussedik, Baddari a indiqué que la création d’un incubateur d’affaires qui rapproche entre les étudiants et les cadres de l’ASAL, « intervient conformément aux directives du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui avait présidé récemment une réunion d’évaluation du travail de l’ASAL », notamment en ce qui concerne « sa dotation en moyens financiers et en ressources humaines formées dans des spécialités de haut niveau et de pointe, parmi les diplômés des Instituts d’enseignement supérieur de mathématiques et de l’Ecole nationale supérieure de l’intelligence artificielle, selon une vision proactive à l’horizon 2040 ».

Pour le ministre, la présence de l’Agence dans ce pôle technologique « permettra de créer de nouveaux cursus de formation, et former ainsi les cadres de demain ».

Le ministre a rappelé que « l’Algérie accorde une grande importance aux étudiants et à la maitrise des rouages de la révolution technologique qui déterminera les carrières et métiers de demain », appelant les étudiants à œuvrer à « la maitrise de ces différents aspects et spécialités ».

Azzedine Oussedik a souligné, quant à lui, qu’à travers son incubateur d’affaires, l’ASAL s’ouvre à « la coopération et à la collaboration avec les étudiants et met l’expertise de ses cadres à la disposition de cette catégorie, dans l’objectif de contribuer au développement de cette Agence », relevant que le programme de l’ASAL pour l’avenir repose sur « le développement de ses systèmes et l’extension de ses centres, à même de lui assurer une plus grande maîtrise du domaine spatial ».

(In APS)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer