Start-up & TIC

Formation professionnelle/Cosider: convention de partenariat

ALGER- Une convention de partenariat a été signée, lundi à Alger, entre l’Office national de développement et de promotion de la formation continue (Ondefoc) et le groupe Cosider pour la prise en charge de la formation des travailleurs du groupe dans les 12 filières professionnelles définies dans la convention.

La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyem Benfriha a souligné à cette occasion, que cette convention est le fruit d’un travail laborieux entre les parties au partenariat, indiquant que son secteur s’attellera, via l’office, à « assurer différentes formations au profit des travailleurs du groupe COSIDER et de ses filiales dans les 12 filières professionnelles définies dans la convention ».

L’office aura également à assurer l’élaboration « des études et des consultations dans les domaines d’intérêt du groupe et de ses dix filiales ainsi que la confirmation des compétences acquises », a-t-elle précisé.

Mme Benfriha a salué la relation « étroite » de partenariat qui lie son département à celui des travaux publics dans le domaine de la formation professionnelle de base dédiée aux jeunes, la formation continue et l’amélioration du niveau des travailleurs, indiquant que « le secteur du bâtiment et des travaux publics est un secteur prioritaire dans le programme du gouvernement qui nous permet d’adapter la formation aux besoins exprimés pour mettre à niveau les ressources humaines dans ce domaine ».

Elle a rappelé les efforts de son secteur dans le domaine pédagogique, la modernisation des équipements et l’amélioration du niveau des ressources humaines et financières pour accorder une formation dans diverses spécialités de façon à faciliter l’insertion professionnelle des diplômés des établissements de formation et garantir une formation continue de qualité.

Elle a fait savoir que « plus de 100.000 stagiaires sont inscrits dans les filières qui intéressent le groupe, à savoir le bâtiment, les travaux publics, les constructions métalliques, l’hydraulique, la mécanique des moteurs outre l’insertion de nouvelles spécialités adaptées aux exigences du marché de l’emploi.

Pour sa part, le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri a affirmé que cette convention permettra d' »assurer une meilleure formation dans le domaine des métiers des travaux publics et des transports soulignant l’importance de la coopération intersectorielle pour l’instauration d’une économie basée sur les compétences nationales et à la hauteur des défis à relever ».

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer