A la unePolitique

6e Sommet UE/UA : Lamamra représentera le Président Tebboune à Bruxelles

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, prendra part au 6e sommet entre l’Union européenne et l’Union africaine (UE/UA), prévu à Bruxelles les 17 et 18 février, en qualité de représentant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, indique, ce mercredi, un communiqué du ministère.

« En qualité de représentant du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra prendra part au 6e sommet UE/UA, qui se tiendra à Bruxelles les 17 et 18 février 2022 », a précisé le communiqué.

« Sept (7) principaux axes figurent à l’ordre du jour du sommet concernant, entre autres, les domaines de la sécurité et la paix, la bonne gouvernance, l’enseignement, la formation professionnelle, la migration, l’agriculture, le développement durable, les systèmes de santé, la production de vaccins anti-covid19, le financement des projets de développement, l’appui au secteur privé et l’intégration économique », a ajouté la même source.

L’Algérie œuvrera, lors des travaux du sommet, à « participer, aux côtés des pays africains, à la concrétisation d’une vision commune et réaliste de partenariat entre les deux organisations continentales reposant sur les bases de consultation selon les données et les spécificités de chaque partie, et ce, dans le souci de parvenir à des plans et des programmes d’action communs avantageux pour les deux parties à même d’ouvrir la route aux prochaines démarches devant renforcer ce partenariat ».

« L’Algérie exprimera à nouveau sa conviction quant à l’impératif d’intensifier les efforts en vue de soutenir les solutions africaines aux problèmes du continent, et ce, conformément à une perspective et des initiatives adoptées par les pays africains à l’intérieur de leurs frontières et au sein de leurs institutions légitimes dans le cadre de la concrétisation de la solidarité et l’action africaine commune », a conclu le MAE.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer