A la uneActualité

Recherche scientifique: L’Etat a dépensé près de 57 milliards de DA durant les sept dernières années

L’Etat a dépensé près de 57 milliards de DA sur la recherche scientifique et le développement technologique durant les sept dernières années, a indiqué ce samedi, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.

« La dépense sur la recherche scientifique et le développement a atteint près de 57 Mds de DA entre 2015 et 2021, soit une moyenne dépassant 8 Mds de DA par an », a précisé M. Benabderrahmane dans une allocution lors de la supervision, au nom du président de la République, de l’installation du Conseil national de la recherche scientifique et des technologies (CNRST).

Ces montants englobent les dépenses au titre du Fonds national de la recherche scientifique et du développement technologique (FNRSDT) seulement, sans compter les affectations budgétaires au titre des budgets des départements ministériels et d’autres établissements étatiques, ajoute le Premier ministre qui relève que ce secteur repose, en matière de financement, sur le budget de l’Etat à hauteur de 100%.

Ces investissements ont permis, selon M. Benabderrahmane, de créer plusieurs infrastructures pour la recherche, notamment les laboratoires de recherche dont le nombre a atteint fin 2021, 1661 laboratoires, 29 centres de recherche, 43 unités de recherche, 24 stations d’expériences, en sus d’un nombre de plateformes technologiques, de plateformes techniques et d’incubateurs.  

A ce propos, le Premier ministre a relevé l' »évolution majeure » enregistrée dans quelques centres de recherche, citant, à titre d’exemple, les centres relevant de  l’Agence spatiale algérienne (ASAL) ayant « franchi de grands pas à travers les différents programmes spatiaux nationaux élaborés et exécutés » qui sont un exemple à suivre en matière de projets de recherche appliquée et de mise en place de mécanismes et d’outils stratégiques devant servir les secteurs vitaux dont l’agriculture dans l’objectif de parvenir à des solutions permettant de suivre les ressources et de se protéger contre les risques naturels en sus d’autres domaines de caractère vital ».

L’encadrement des ressources humaines a connu quant à lui une évolution « notable » marquée notamment par l’augmentation du nombre d’enseignants membres des laboratoires de recherche, de près de 8.000 enseignants chercheurs en 2000 à presque 40500 enseignants à la fin de 2021 soit une hausse de plus de 400%, avance le Premier ministre.

Pour rappel, la cérémonie d’installation du CNRST s’était déroulée au Centre international des conférences (CIC) Abdellatif Rahal en présence de nombre de ministres.

Le CNRST est un organe constitutionnel consultatif placé auprès du Président de la République, chargé de promouvoir la recherche nationale dans les domaines de l’innovation technologique et scientifique, de proposer les mesures permettant le développement des capacités nationales de recherche et d’évaluer l’efficience des dispositifs nationaux de valorisation des résultats de la recherche au profit de l’économie nationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer