A la uneActualité

Une enquête de l’ONS révèle une tendance haussière des salaires en Algérie

Partant d’une base de calcul l’année 2021, le niveau des salaires nets mensuels (hors Agriculture et hors Administration) en Algérie est de 42 800 DA. Il est de 60 100 DA dans le public et de 34 900 DA dans le privé national, affirme une récente enquête de L’Office national des Statistiques (ONS).

Les résultats de l’enquête confirment que les activités pétrolières (production et services d’hydrocarbures) et financières (banques et assurances) demeurent les secteurs qui payent le mieux avec des niveaux de salaires relativement élevés soit respectivement 111 800 DA et 62 800 DA. A l’inverse, les secteurs de « la construction », de « l’immobilier et services aux entreprises » se distinguent avec des salaires inférieurs à la moyenne, soit respectivement 32 500 DA et 35 700 DA.

Les écarts de salaires selon la qualification et les secteurs d’activités sont dans certains cas assez élevés. En effet, le salaire des agents de maîtrise dans les activités liées aux hydrocarbures, (où le personnel est très qualifié) est de 107 800 DA contre 37 900 DA dans le secteur de « la construction », précise l’enquête de l’ONS.

« La qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l’entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires. » souligne ladite enquête.

Le niveau moyen des salaires dépend selon le secteur d’activité, soit de l’importance de la proportion des cadres (Industries extractives et activités financières), soit de la prédominance du personnel d’exécution (Construction). En 2021, le salaire moyen mensuel net tous secteurs juridiques confondus a évolué de 1,4% par rapport à 2020.

L’enquête estime globalement que le salaire moyen mensuel net enregistre en 2021 une faible progression par rapport à celles observées ces dernières années.

Par qualification, cette hausse est de 1,1% pour les cadres, 1,4% pour les agents de maîtrise, et de 1,5% pour le personnel d’exécution.

« Au niveau national, le salaire de base représente en moyenne 58% et les primes et indemnités 42% de la rémunération brute totale », souligne l’ONS.

Notons que l’enquête annuelle sur les salaires auprès des entreprises, réalisée par voie postale par l’ONS a donné des résultats sont relatifs au mois de Mai 2021 et sont issus de l’exploitation de 696 entreprises, ayant répondu et représentant toutes les activités (toutes les sections hormis l’agriculture et l’administration) et les secteurs juridiques. Elle a touché 491 entreprises publiques nationales  et 205 entreprises privées nationales de 20 salariés et plus.

Le but de cette enquête, précise l’ONS, est d’évaluer le niveau des salaires nets mensuels versés au personnel permanent et non permanent, ainsi que la structure du salaire brut (salaire de base et primes indemnités) par secteur d’activité et selon les trois niveaux de qualification des salariés (cadres – agents de maîtrise – personnel d’exécution) pour les secteurs juridiques public national et privé national.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer