A la unePost-it

Un Parlement « stérile »

Maintenant que les résultats des élections législatives sont quasiment officiels, une humble analyse peut s’élaborée à travers le nombre des sièges répartis entre les « forces » qui ont animé cette joute électorale.

En somme, aucune n’a gagné, mais une forte impression d’un semblant de victoire, « à la pyrrhus », comme disent les  lettrés, peut se faire ressentir chez les « gagnants du jour »…Le FLN, en premier, après avoir encaissé les coups, depuis le début du Hirak du 22 février 2019, revient avec un peu plus d’une centaine de sièges, lui qui était « l’âme » même de cette Assemblée et que les soubresauts politiques de ces deux dernières années ont ébranlée. Le FLN revient, mais il revient en lambeaux…

Le RND, il mérite une ligne : il ne croit même pas à sa résurrection, méritée ou offerte, on verra avec le temps.

Les Partis islamistes, en figure de proue le MSP de Mokri et « El Bina » de Bengrina…A la limite, ils ne vont qu’animer la galerie, pas plus…

Pour la nouvelle mouvance crée « in vitro » appelée les « Indépendants », un repêchage de dernière minute, qui aurait eu lieu, n’est pas à écarter..

Reste les partis qui se croyaient ceux de l’Avenir, à l’image « d’El Moustakbal » du jeune-vétéran Bélaid et autres qui sont souvent embrouillés dans la quête d’une bonne dénomination pour leur « club politique » que dans le contenu de leur programme à offrir aux algériens, quelques sièges chauffants au Palais Zighoud relèverait déjà du miracle.

« Djil Djadid » de Sofiane Djilali est un « cas », il a jouait dans la « zone grise », et quant on est sur une corde raide, on n’a pas le droit à la maladresse…il le comprendra, avec le temps, sans doute.

Et le Président dans tout cela ? Il gagnera un répit.., son programme avancera, aucune résistance en face… Parce que tout le monde, à partir de demain, sera braqué sur les prochaines élections locales…Et on aura quelques mois supplémentaires de « danse du ventre » de la part de toute la classe dite-politique…sans exception !

M.H.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer