A la uneEnergie

SONATRACH : une importante découverte de pétrole dans le bassin de Berkine en association avec son partenaire italien ENI

SONATRACH et son partenaire Eni annoncent avoir réalisé avec succès le forage du premier puits d’exploration (wildcat) HDLE-1 dans le périmètre de recherche Zemlet El Arbi situé dans le Bassin de Berkine.

« Le puits d’exploration HDLE-1, situé à environ 15 km des installations de traitement existantes de BRN, a mis en évidence une importante découverte de pétrole brut dans les grès du réservoir Trias Argileux Gréseux Inférieur (TAGI) de la formation triasique, confirmant ainsi une hauteur utile de 26 m avec d’excellentes caractéristiques pétrophysiques. Durant le test de production, le puits a donné lieu à 46.4 m3 /heure (7 000 barils/jour) d’huile et 140 000 m3 /jour de gaz associé. Les estimations préliminaires montrent que la structure HDLE renferme environ 140 millions de barils de pétrole brut en place. », précise le communiqué de la SONATRAH.

SONATRACH et Eni envisagent d’entreprendre, courant mois d’avril 2022, le forage d’un deuxième puits (HDLE-2) en vue d’apprécier l’étendue de la découverte qui s’étend sur le périmètre adjacent Sif Fatima II (opéré par la même association).

« SONATRACH et Eni travaillent en étroite collaboration pour accélérer la phase de production de cette nouvelle découverte à travers un développement  » fast-track « . La mise en production est prévue au troisième trimestre 2022. », note la même source.

HDLE-1 est le premier puits d’une campagne d’exploration qui prévoit le forage de cinq (05) puits wildcat dans la région Nord du Bassin de Berkine. Les résultats de ce puits viennent confirmer le potentiel pétrolier du périmètre Zemlet El Arbi et permettent à SONATRACH et Eni de poursuivre avec succès leur stratégie d’exploration  » near field  » assurant une valorisation rapide de ces nouvelles ressources.

Le périmètre Zemlet El Arbi est situé dans la région prolifique du Bassin de Berkine à près de 300 km au sud-est de Hassi Messaoud. Il fait l’objet d’un contrat de recherche et d’exploitation où SONATRACH détient 51% des intérêts et Eni détient les 49% restants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer