A la uneActualité

Rapport du CNESE 2020-2021: un constat « positif et satisfaisant » en vue

Un constat « positif et satisfaisant » ressort du projet de rapport économique, social et environnemental, réalisé par le CNESE pour la période 2020-2021, a indiqué ce mercredi le président du Conseil, Sidi Mohammed Bouchenak Khelladi.

Ce document fait état de « points positifs quant à la réalisation du programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, durant la période 2020-2021 » avec « la création de beaucoup d’emplois, en plus de la libération de centaines de projets bloqués, le lancement des investissements et la mise en place d’un système de production », a précisé le président du Conseil national économique, social et environnemental.

Le responsable s’exprimait lors d’un point de presse animé en marge de la tenue de la 2ème session de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) du Conseil.

M. Bouchenak Khelladi a également évoqué l’instauration, par le président de la République, de l’allocation chômage qui permettra, selon lui, de « prendre en charge une partie de la jeunesse algérienne qui n’a pas encore d’emploi ».

Ce travail qui englobe les agrégats macro-économiques avec les répercussions de la situation économique sur les aspects sociaux et environnementaux est « positif et présente des résultats satisfaisants pour l’année 2020 et 2021 », a soutenu le président du CNESE.

Le projet de rapport sera présenté aux membres de l’Assemblée générale pour adoption et tous les résultats seront communiqués une fois que ce rapport « aura achevé son processus normal », s’est-il engagé.

Le président du CNESE a estimé, en outre, que « les premiers engagements de M. Tebboune pour 2020 ont été réalisés, au même titre que ceux inscrits pour l’année 2021 », en attendant de concrétiser le programme tracé pour l’année 2022 considérée comme « année économique par excellence ».

Tout en rappelant le rôle « consultatif » du CNESE, son président a réitéré l’engagement du Conseil à accompagner le président de la République dans la concrétisation de son programme quinquennal 2020-2024.

A ce titre, M. Bouchenak Khelladi a mis en avant la mise en place d’une « plateforme « collaborative entre les différentes divisions et commissions du CNESE qui permettra une coordination entre elles grâce à « la création d’une véritable synergie » autour des 54 engagements inclus dans le programme du président Tebboune ».

Cette plateforme sur laquelle seront inscrits tous les travaux planifiés pour l’année en cours assurera « une transparence totale » dans le traitement des différents travaux avec la possibilité, pour chaque membre, « de partager et de contribuer » à l’enrichissement d’un projet quelconque dans un esprit de « transversalité », a fait savoir le président du CNESE.

Les commissions auront à présenter aux membres de l’AGO leurs feuilles de route concernant l’année 2022 pour examen et adoption.

Cette AGO a permis, selon lui, au CNESE de compléter toutes les obligations inscrites dans le décret présidentiel instituant le Conseil, notamment l’installation des nouveaux membres.           

Elle permettra, en plus, au Conseil d’honorer une autre obligation qui consiste en l’adoption de la charte de l’éthique et de déontologie dont le projet sera présenté lors des travaux de l’AGO, a-t-il souligné.

APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer