A la uneEntreprises

Patronat : la CAPC présente un livre blanc sur l’entreprise et le développement économique

La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) a présenté, ce samedi, un « livre blanc sur l’entreprise et le développement économique en Algérie ».

Baptisé « Livre blanc sur l’entreprise et le développement économique : pour une nouvelle politique de l’entreprise et de l’investissement », ce document est destiné à « faire partager les idées, les réflexions, les préoccupations et la vision de l’avenir de l’économie algérienne », a souligné le Président de la CAPC, Mohamed Sami Agli, lors d’une conférence de presse.

Il se veut aussi « l’expression d’une volonté de l’organisation à prendre des engagements forts dans le cadre d’un projet national de redressement économique », a-t-il ajouté, précisant que « faire de l’entreprise le fer de lance de tout redressement économique est une conviction forte partagée par l’ensemble des membres » de la CAPC.

C’est pourquoi, souligne-t-il, ce Livre blanc, soumis au débat, est un document « d’engagements, d’ambitions de valeurs professionnelles éthiques et morales et in fine de partage et de propositions dans le seul but de construire ensemble un modèle pour la promotion de l’entreprise algérienne dans le cadre du projet national de développement ».

Agli a précisé, en outre, que ce Livre blanc « n’est pas un plaidoyer ou une liste de doléances en direction des pouvoirs publics, mais un engagement citoyen vis-à-vis de nos partenaires et toutes les parties prenantes du monde économique ».

A travers ce document la CAPC formule une série de propositions pour une « nouvelle politique de l’entreprise et de l’investissement ».

Il s’agit, entres autres, de la promotion de l’investissement productif, des mesures d’urgences pour la sauvegarde des entreprises en difficulté, de la transition énergétique, la promotion de l’économie numérique et les activités innovantes, la promotion du tourisme et du thermalisme, ainsi que dans le secteur du logement et la gestion transparente de la commande publique.

Les propositions de la CAPC traitent également de l’autorisation de l’investissement à l’étranger pour l’achat d’actifs et la création d’entreprises, la promotion de l’entreprenariat, la promotion des

exportations, la révision du dispositif d’allocation de la ressource foncière, le développement des instruments de financement, développement de la gouvernance, la régulation économique, ainsi que la reforme urgente de l’administration économique.

A travers sa série de propositions, l’organisation patronale s’attend, selon son président, ,notamment à la débureaucratisation de l’action publique, la reforme de la dépense publique, la mise en place d’un système d’incitation ouvert et transparent, ainsi que faire de la crise sanitaire de Covid-19 une opportunité pour un renouveau de l’économie et de l’entreprise.

Selon le Livre blanc de la CAPC, étalé sur 72 pages, les défis à relever dans l’économie nationale sont multiples, dont trois sont majeurs: la sécurité alimentaire, la transition énergétique, ainsi que la transformation numérique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer