A la uneActualité

Mohamed Arkab: Les recettes de l’État provenant des exportations d’hydrocarbures se sont élevées à 24 milliards de dollars à fin septembre 2021

Les recettes de l’État provenant des exportations d’hydrocarbures se sont élevées à 24 milliards de dollars à fin septembre 2021, soit une augmentation significative de plus de neuf milliards de dollars par rapport à la même période l’an dernier, où elles approchaient les 15 milliards de dollars. » a annoncé, ce mardi, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab,  lors de son audition avec de la Commission des Finances et du Budget de l’Assemblée Populaire Nationale.

Selon les propos du ministre, la production d’hydrocarbures, a également connu une augmentation remarquable de 15% au cours des neuf premiers mois de 2021 par rapport à la même période l’an dernier, atteignant 121 millions de tonnes équivalent pétrole, dont plus de 77 milliards mètres cubes de gaz naturel commercialisé.

Alors que la production d’électricité s’élevait à plus de 61 822 gigawattheures à fin septembre 2021, soit une augmentation de 8,8 % par rapport à la production de la même période l’an dernier, le pic de consommation électrique au niveau national ayant atteint 16 224 mégawatts durant août 2021, alors que les capacités de production nationales avoisinent les 23 000 mégawatts.

Evoquant le budget de gestion de son secteur dans le cadre de la loi de finances pour l’année 2022, Mohamed Arkab a rappelé que ladite Loi prévoit une taxe pétrolière estimée à 2104 milliards de dinars, sur la base d’un prix de référence de 50 dollars le baril, soit une augmentation estimée de 09 pour cent par rapport à la fiscalité pétrolière inscrite dans la loi de finances de 2021,

Quant au budget de fonctionnement du secteur, le ministre de l’Energie avance qu’il serait  d’environ 86 milliards de dinars, « dont l’essentiel est des crédits financiers alloués pour soutenir le prix du dessalement de l’eau de mer d’environ 57 milliards de dinars, soit 66%, et pour soutenir la facture d’électricité des trois états du hauts plateaux et les états du sud d’environ 22 milliards de dinars, soit 25%, », dira-t-il.

Pour le budget d’équipement qui serait principalement destiné au programme de soutien de l’Etat à la recherche énergétique et minière, Arkab souligne qu’il sera réparti entre 26,6 milliards de DA pour le Fonds National d’Appui à l’Investissement pour la fourniture d’électricité et la distribution publique de gaz, 1,8 milliard de DA pour la recherche géologique et minière.

Le Ministre de l’Energie a conclu son intervention en notant que « l’augmentation des recettes des hydrocarbures et des mines permettra de soutenir les équilibres extérieurs et intérieurs de l’économie nationale, que ce soit à travers des prélèvements pétroliers ou miniers pour augmenter les recettes de l’Etat et les recettes budgétaires, ou à travers les revenus d’exportation pour améliorer la balance commerciale et la balance des paiements. »

S.N.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer