A la uneActualité

Le Président de la République plaide pour un Ordre mondial plus équitable

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a appelé ce vendredi dans son allocution lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui lors des travaux du 19e Sommet du Mouvement des Non-alignés (MNA) qui se tiennent dans la capitale ougandaise, Kampala, à fédérer les efforts des pays membres du MNA et à définir les responsabilités de chaque pays pour s’ériger en un Bloc uni face aux défis qui se posent sur la scène internationale, une entreprise qui ne saurait se réaliser qu’à travers « la consolidation de notre Unité et de notre positionnement stratégique, en tant qu’acteur agissant contribuant à la construction d’un Ordre mondial à la logique participative et non exclusive, un Ordre fixant, en toute transparence et équité, les responsabilités et devoirs, et imposant à tous le respect de ses lois et règles ».

Sur le plan africain, le Président Abdelmadjid Tebboune a souligné la conviction inébranlable de l’Algérie quant à l’existence d’une étroite corrélation entre la sécurité et le développement, notamment au vu de la recrudescence des crises politiques et sécuritaire et la montée du terrorisme, du crime organisé et des foyers de tensions et de conflits, en sus de l’émergence du phénomène des changements inconstitutionnels des gouvernements, particulièrement dans la région sahélo-saharienne.

Le Président de la République a souligné, en outre, « l’importance de l’encadrement de l’action collective en vue d’atteindre les objectifs escomptés et de redresser l’injustice historique commise à l’encontre du Continent africain, pour ce qui est de la composante du Conseil de sécurité onusien », appelant à « œuvrer, sans relâche, à la concrétisation effective du projet d’intégration continentale en vue d’ériger le Continent africain en acteur international agissant dans la mise en œuvre de l’Agenda de l’Union africaine « UA- 2063 », saluant, par la même, le soutien du MNA à ces efforts.

Sur un autre registre, le Président de la République a salué la coopération intense de l’Algérie avec ses partenaires internationaux pour atténuer l’impact de la crise énergétique internationale, à travers la poursuite du renforcement de son rôle en tant que fournisseur fiable et crédible, d’autant qu’elle s’apprête à abriter, en début mars, le 7e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), qu’elle voudrait ériger en tournant décisif à même de renforcer le dialogue et la concertation entre les pays membres, d’une part, et entre les exportateurs et les importateurs d’autre part, pour soutenir et développer l’industrie du gaz naturel et appuyer les droits pleinement souverains des pays membres en termes de planification, de développement et d’exploitation de leurs ressources en gaz naturel, énergie propre contribuant au soutien au développement économique, au progrès social et à la préservation de l’environnement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer