A la uneEnergie

Le GNL algérien a consolidé ses parts de marché en Europe en 2023

La hausse des exportations algériennes de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l’Europe en 2023, qui ont enregistré un bond en volumes de plus de 25%, ont permis de conforter de façon notable les parts de l’Algérie dans les importations européennes, indique un rapport de l’Association internationale de gaz naturel (Cedigaz).

Durant l’année écoulée, «la hausse des exportations de l’Algérie (en GNL), dont les volumes ont crû de 25,6%, ont notamment permis de consolider leur part dans les importations européennes de GNL à 10% contre 8% enregistré en 2022, compensant la baisse des exportation du Nigeria, dont la part a diminué de 7% à 5%», détaille le rapport sur le commerce mondial de GNL.

«La majeure partie de l’offre supplémentaire de l’Algérie en 2023 s’est dirigée vers la région européenne: 2,1 millions de tonnes sur un ensemble de 2,6 millions de tonnes, portant le volume total des exportations (de GNL) du pays vers l’Europe à 11,6 millions de tonnes», a noté cette organisation spécialisée dans les données relatives à l’industrie gazière mondiale.

Cette évolution des exportations s’explique par «la production croissante de gaz de l’Algérie, qui a atteint l’année dernière 136 milliards M3 contre 132,7 milliards M3 en 2022», ajoute Cedigaz, indiquant que l’Algérie est devenue en 2023 «le premier pays africain exportateur de GNL avec un volume global exporté de 12,9 millions de tonnes (mt)».

En 2023, l’Afrique a connu une dynamique de diversification en matière d’exportations de GNL pour chaque pays producteur, a relevé le rapport, qui souligne que la croissance des exportations du Mozambique et de l’Algérie a contribué ensemble à une offre supplémentaire de 5,1 millions de tonnes.

Par ailleurs, la demande mondiale de GNL a atteint un nouveau record en 2023, totalisant 395,2 mt, soit une hausse de 2%, ou l’équivalent d’un volume supplémentaire de 7,3 mt comparativement à 2022, note la même source, qui relève que le continent asiatique s’est taillé, l’année écoulée, une part de 65% de la demande mondiale, un taux en légère hausse, contre une quasi stabilité de celle de l’Europe à 30%.

En outre, ajoute le document, les Etats-Unis sont devenus le leader mondial des exportations de GNL, fournissant désormais plus de 20% des volumes mondiaux avec des exportations qui ont atteint 84,3 mt, suivis de l’Australie (78,9 mt) d’exportations, le Qatar (78,5 mt), la Russie (31,6 mt) et la Malaisie (26,4 mt), selon le rapport de Cedigaz.

La Chine a, d’autre part, dépassé le Japon en tant que plus grand importateur de GNL puisqu’elle a augmenté ses importations de 7,6 millions de tonnes, pour atteindre 70,5 millions de tonnes en 2023.

Basée à Paris, Cedigaz compte plus de 100 membres d’une quarantaine de pays dont notamment des sociétés pétrolières et gazières, des organisations nationales et internationales, des banques, des sociétés d’ingénierie et des équipementiers.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer