A la uneEnergie

Toufik Hakkar : « nous tablons sur des recettes qui oscillent entre 28 à 30 milliards de dollars d’ici la fin de l’année »

Intervenant, ce mardi, lors de la présentation du bilan de la Sonatrach pour l’année 2020 et les cinq premier mois de l’année en cours, le PDG du Groupe Sonatrach, Toufik Hakkar , a abordé certains points avec les représentants de la presse nationale et internationale. En voici les plus importants :

« Pour le Gazoduc Maghreb-Europe, la convention se termine le 31 Octobre 2021,  avec le partenaire tiers (Maroc-NDLR), les discussions sont en cours, il n’ y a aucune décision ferme pour le moment, mais sachez que la Sonatrach a pris toutes les précautions, même s’il y a quoi que ce soit, nous avons les alternatives et il n’y aura aucun impact même si la partie espagnole augmente ses demandes…Je ne dirai pas plus, pour le moment. »

« Si les prix du baril reste sur la même tendance, nous tablons sur des recettes qui oscillent entre 28 à 30 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. »

«  Le Groupe Sonatrach est sur deux grands projets notamment ceux liés à la transformation et la pétrochimie. Nous attendons le début d’activité de la raffinerie de Hassi Messaoud, prévue en 2024 et le projet d’industrie pétrochimique de Skikda »

«  La Loi sur les hydrocarbures est assez attractive, et  nous attendons, en principes que les textes d’application seront adoptés d’ici la fin de ce mois de Juillet »

«  Sonatrach restera, jusqu’à 2050, dans les énergies fossiles et dans lesquelles nous allons continuer à investir. Une chose est sure, nous n’allons pas rester à 100% dans les hydrocarbures, d’ailleurs nous travaillons sur des projets d’énergies renouvelables, sur l’hydrogène qui est en cours, sur le biocarburant et tout ce qui est inhérent au photovoltaïques… »

« La raffinerie « Augusta » en Italie, achetée par la Sonatrach, dans des conditions que tout le monde connait, commence tout de même à faire des résultats positifs, du moins depuis l’année dernière et elle commence à payer ses dettes et c’est le plus important. Nous ferons le nécessaire, quand il le faut, pour la soutenir ».

« Actuellement, Sonatrach est en négociation avec 19 compagnies notamment en exploration et production, nous avons aussi des projets en discussion pour ce concerne la transition énergétique »

M.H

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer