A la uneStart-up & TIC

Le Fonds des start-up: 390 porteurs de projets innovants bénéficiaires à ce jour

Trois cents quatre-vingts dix (390) porteurs de projets innovants ont bénéficié du soutien financier du Fonds national pour le financement crée fin 2020, a révélé, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, qui présidait l’ouverture de la 2e édition de la Conférence nationale des start-up « Algeria Disrupt 2022 ».

Dans son allocution devant les participants à cette conférence, M. Benabderrahmane a mis en avant l’importance majeure qu’accorde le président de la République, Abdelmadjid Tebboune au soutien des projets innovants et aux start-up, indiquant qu' »à ses débuts, le Fonds national pour le financement des start-up « a investi dans le capital de plus de 70 start-up, et 390 porteurs de projets innovants ont bénéficié, à ce jour, du soutien financier aux start-up ».

Le volume des investissements au profit des start-up a également dépassé 1,2 milliards de DA, a-t-il fait savoir.

Grâce à la mise en place et le renforcement d’un cadre réglementaire de l’innovation et des moyens de paiement électronique et la révision du cadre législatif du commerce électronique, dans l’attente du parachèvement de la révision du Code du commerce en lui conférant « davantage de souplesse » en faveur des start-up, outre la simplification et la facilitation des procédures de création de start-up, le nombre des start-up et des projets innovants ayant obtenu un label et des incitations fiscales, a augmenté.

Le nombre de ces entreprises et des projets a atteint plus de 750 start-up en une année et demi, a indiqué le Premier ministre « Nous aspirons à augmenter ce nombre et à multiplier le nombre d’incubateurs durant l’année en cours ».

Selon le Premier ministre, le nombre d’incubateurs s’élève actuellement à 38 incubateurs ayant obtenu le label, et plusieurs autres sont à l’étude, notamment à la faveur des progrès dans la mise en place d’un écosystème favorable qui encourage leur création, en particulier au sein de l’université, qui, est selon lui, l’environnement le plus propice et qui compte plus de 1.600 laboratoires de recherche, 40.000 enseignants universitaires et 2.200 chercheurs permanents.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer