A la uneActualité

L’Algérie augmente son quota de pêche du thon rouge à 2046 tonnes en 2024

Le pays prévoit l’augmentation des capacités de sa flotte de pêche du thon rouge avec 5 navires supplémentaires

La Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT) compte augmenter, à 2046 tonnes, le quota de l’Algérie de thon rouge pour l’année 2024, annonce ce mercredi un communiqué du ministère de la Pêche et des productions halieutiques.

La décision est intervenue, lors d’une réunion de la 2e sous-commission de l’ICAAT, tenue à Madrid (Espagne), avec la participation du sous-directeur de la Grande pêche et de la pêche Spécialisée au ministère, Amar Ouchelli.

La réunion a été marquée par « l’adoption du plan de pêche de l’Algérie pour l’année 2024, lequel prévoit l’augmentation des capacités de la flotte de pêche du thon rouge avec 5 navires supplémentaires, en sus de l’approbation de l’ajustement du quota de l’Algérie, avec 23 tonnes supplémentaires, en guise de compensation pour l’année 2023, portant ainsi le volume global du quota national à 2046 tonnes au titre de l’année 2024 », ajoute le communiqué.

Le plan de pêche de l’Algérie prévoit pour « la première fois », l’inscription d’une ferme algérienne d’engraissement du thon rouge dans le registre de l’ICAAT, ce qui permettra à l’Algérie d’engager l’opération d’engraissement « à partir de la prochaine saison de pêche », précise le document.

La réunion a débattu également des plans de pêche et d’engraissement du thon rouge, ainsi que des mesures d’inspection et de gestion des capacités de pêche en océan atlantique et en Méditerranée pour la saison 2024, selon la même source.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer