A la uneEnergie

Irak: les exportations de pétrole en mars battent un record vieux de 50 ans

L’Irak, dont l’or noir est la première source de revenus, a battu un record vieux d’un demi-siècle en mars en exportant pour 11,07 milliards de dollars de pétrole, dans un contexte de hausse des prix tirés vers le haut notamment par la guerre en Ukraine.

Deuxième pays exportateur de l’Opep, l’Irak a exporté « 100.563.999 barils pour des ventes s’établissant à 11,07 milliards de dollars (10,02 milliards d’euros), soit le revenu le plus élevé jamais réalisé depuis 1972 », juste avant le premier choc pétrolier de 1973, a expliqué le ministère dans un communiqué, ajoutant que le pays avait produit en moyenne 3,244 millions de brut par jour en mars.

Il s’agit de données préliminaires, « mais les chiffres définitifs ne varient généralement pas ou peu », a indiqué samedi à l’AFP un responsable du ministère qui a requis l’anonymat.

En février, les recettes pétrolières avaient déjà atteint un plus haut en huit ans, à 8,5 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros) avec des exportations quotidiennes de 3,3 millions de barils de pétrole. L’Irak dispose d’immenses réserves d’hydrocarbures et tire 90% de ses revenus de la vente de pétrole.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer