A la uneActualité

Importation : le Président Tebboune veut trancher le dossier des véhicules avant la fin du 1er trimestre 2022

Le dossier des véhicules sera tranché avant la fin du premier trimestre de 2022, a affirmé mardi le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

S’exprimant lors de son entrevue périodique avec des médias nationaux, le Président Tebboune a indiqué que « ce dossier sera tranché avant la fin du premier trimestre en cours », qualifiant ce dossier de « très complexe », notamment après l’échec de l’expérience du montage de véhicules qu’a vécue l’Algérie durant les dernières années.

« Un seul opérateur nous a fait perdre plus de 3,5 milliards USD », a rappelé le Président Tebboune.

« Le montage escompté devrait, à l’inverse de l’importation déguisée pratiquée auparavant, permettre d’amorcer une véritable industrie où les taux d’intégration ne doivent pas être inférieurs à 30 ou 40% », a fait remarquer le Président Tebboune, soulignant, dans ce sens, que la production des pièces de rechange sera encouragée.

Concernant l’importation des véhicules, le président de la République a relevé « la possibilité » d’importer à condition que « les concessionnaires comprennent que les anciennes pratiques ne sont plus tolérées », citant, entre autres comportements, la non-garantie des pièces de rechange par une grande firme européenne qui commercialisait ses véhicules en Algérie.

Selon le Chef de l’Etat, la garantie d’un service après-vente sera « obligatoire dans le nouveau cahier de charges » qui interdira l’importation à toute personne ne disposant pas de contrats ou de locaux pour garantir ce service.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer