A la uneEntreprises

Patronat : Une convention de partenariat entre la CGEA et Open Tunisia

Une convention de partenariat a été signée ce lundi  à Alger entre la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA)  et l’Organisation professionnelle des entrepreneurs tunisiens (Open Tunisa) afin de renforcer l’investissement entre l’Algérie et la Tunisie.

La convention vise en premier lieu le renforcement des liens de partenariat dans différents domaines d’activités entre les opérateurs des deux pays.

Elle sert également à accompagner les projets élaborés en vue de promouvoir les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Tunisie.

La convention a été paraphée par la présidente de CGEA, Saïda Neghza, et le président d’Open Tunisa, Chaara Redha, en marge d’une rencontre d’affaires regroupant des opérateurs algériens et tunisiens et des représentants de différents secteurs.

Mme Neghza a indiqué que cette convention concerne tous les secteurs d’activités notamment l’industrie manufacturière et l’agriculture, qui sont selon elle, des domaines à fort potentiels.

De son côté, M. Chaara a réitéré « la volonté de son pays à renforcer les échanges commerciaux avec l’Algérie et de nouer des liens de partenariat pour un investissement bénéfique dans différents secteurs ».

Il a appelé les opérateurs tunisiens et algériens à promouvoir le partenariat en travaillant ensemble dans différents domaines notamment celui des TIC et les énergies renouvelables afin de hisser le volume des échanges commerciaux entre les deux pays.

Par ailleurs, des communications relatives au cadre législatif et aux procédures douanières facilitant l’investissement étranger en Algérie ont été présentées lors de cette rencontre par des représentants des Douanes et du Conseil national économique social et environnemental (CNESE).

La représentante du CNESE, Haddad Sonia, a souligné que le développement du partenariat public-privé et le nouveau cadre législatif et réglementaire relatif  à l’investissement en Algérie ont contribué à instaurer un climat d’investissement stable.

Des rencontres B to B ont eu également lieu entre des opérateurs algériens et tunisiens pour nouer des contacts permanents et étudier les possibilités de coopérer dans divers secteurs d’activités.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer