A la uneEnergie

Energie solaire: lancement d’un appel d’offre pour la réalisation de centrales de 1000 Mw

Un avis d’appel d’offre sera lancé dans les prochains jours pour la réalisation de centrales solaires d’une capacité de production de 1000 mw. C’est ce qu’a annoncé, ce jeudi, le ministre de la transition énergétique et des énergies renouvelables, M. Chems-eddine Chitour sur les ondes de la radio Chaine 3.

Reçu dans l’émission l’Invité de la rédaction, M. Chitour a fait savoir que « le projet des 4000 Mw est de l’histoire ancienne » et que son département se contente de lancer, à la place, un projet de 1000 Mw. « Nous avons finalisé les études technique, repéré les 9 wilayas qui accueilleront ce projet et un appel d’offre sera lancé dans les prochains jours ».

Si les wilayas sont déjà sélectionnées et que les 10 000 hectares sont réservés pour l’accueil des centrales, la question du financement de ce projet est toujours en « négociation » entre le département de M. Chitour et le ministère des finances. « Selon toute vraisemblance, nous allons vers des investisseurs qui vont ramener de l’argent et l’Etat leur rachète l’électricité produite avec un prix fixés à l’avance mais sur une durée assez longue », a révélé l’invité de la Chaine 3.

Outre ce projet d’énergie solaire, le département de la transition énergétique ambitionne de faire des économies d’énergie en lançant un appel d’offre de 3000 chauffe-eau solaires pour réduire l’utilisation des chaudières à gaz. « Le plus grand gisement de l’Algérie est ce de l’économie d’énergie », insiste M. Chitour qui rappelle que les bâtiments publics et privés ainsi que les 9 millions d’appartements consomment l’équivalent de 18 millions de tonnes de pétrole.

Pour rappel, à l’horizon 2030, l’Algérie compte produire 50% de sa consommation énergétique à partir des énergies renouvelables. En plus du bouquet énergétique composé par le solaire, l’éolien…, le président avait donné son accord, lors du dernier conseil des ministres sur le projet hydrogène vert.  Le ministre de la transition énergétique a fait savoir que des négociations ont été menées et que l’Allemagne a accepté d’accompagner l’Algérie dans cette « révolution technologique ».

L’A.E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer