A la uneMonde

Egypte : Citigroup à la rescousse pour se protéger contre la hausse des prix mondiaux du blé

Ali Al-Meselhy, le ministre égyptien de l’Approvisionnement, vient de déclarer que son pays était en pourparlers avec Citigroup pour parvenir à un accord pour se protéger contre les augmentations des prix mondiaux du blé à un moment où le plus grand acheteur mondial de céréales (Egypte) souffre des prix élevés des matières premières.

Le ministre a déclaré, hier jeudi, à Bloomberg que son ministère avait demandé au ministère des Finances de conclure un accord pour se protéger contre la hausse des prix des huiles végétales, et ces mesures interviennent à un moment où le gouvernement a annoncé une hausse des prix des huiles alimentaires subventionnées, et son retour sur le marché du blé après son retrait antérieur, en raison de la hausse des prix.

En effet, l’Egypte se couvre déjà contre la hausse des prix du pétrole. La décision d’adopter une approche similaire pour les matières premières est due à l’inquiétude croissante concernant une forte hausse des prix mondiaux à un moment où le gouvernement cherche à réduire sa coûteuse facture de subventions alimentaires. Ces efforts font partie d’une initiative plus large visant à réduire les dépenses et à canaliser les plus d’argent pour des projets clés essentiels à la croissance économique.

Les marchés mondiaux du blé ont augmenté cette saison après que le mauvais temps a détérioré les récoltes dans plusieurs grandes destinations maritimes, réduisant les stocks mondiaux, et la Russie, généralement le plus grand fournisseur de l’Égypte, a imposé des taxes à l’exportation dans le but de ralentir les ventes à l’étranger.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer