A la uneStart-up & TIC

Digital African Summit : Alger capitale africaine du digital et des startups

Faire de l’Algérie un hub du digital et des startups est le défi que s’est fixé le Groupement Algérien des Acteurs du Numérique (GAAN) qui a organisé, aujourd’hui, une conférence de presse,  au Centre international des conférences (CIC) pour annoncer la tenue de la première édition de « Digital African Summit ». l’événement qui se tiendra avec le soutien du Groupe Télécom Algérie (GTA) et parrainé par les Ministères de la Poste et des Télécommunications, de la Numérisation et des Statistiques et le Ministère délégué auprès du premier ministère chargé de l’économie de la connaissance et des Startups, s’appuie sur les neuf éditions consécutives de l’Algeria 2.0 et s’offre, ainsi, une dimension voire une tribune internationale qui jusque là manquait cruellement à l’Algérie. C’est du moins ce qui a été expliqué par l’organisateur qui embarque avec lui les incubateurs IncubMe et Icosnet qui comptent à leurs actifs une expérience et une expertise inéluctables dans le domaine. «Cet événement de grande envergure se déroulera dans un contexte marqué par un essor sans précédent de l’innovation digitale et l’entrepreneuriat en Afrique. En 2021, plus de 2 milliards de dollars ont été levés par 564 startups. Le montant a triplé tandis que le nombre de startups a augmenté de 42.1% par rapport à 2020 » a indiqué, à l’occasion, BACHIR Tadjeddine, président du Groupement Algérien des Acteurs du Numérique (GAAN) expliquant : «Le Nigeria, l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Kenya se sont accaparés la part du lion. L’Algérie qui a commencé à opérer sa mue numérique grâce à une panoplie de mesures (la création de fonds d’investissement, des exonérations fiscales, un allégement des procédures administratives et des incitations au développement numérique), souhaite  marquer de son empreinte la transformation numérique de l’Afrique en apportant sa pierre à l’édifice ». Le Digital African Summit ambitionne de renforcer les synergies, en réunissant à Alger, en l’espace de 3 jours, pas moins de 1 200 décideurs, 100 entreprises dont 22 startups, des petits comme des acteurs géants de la Tech, des startups, des entreprises de capital risque, des délégations économiques et des personnalités politiques de plus de 20 pays d’Afrique et du monde entier. Seront également présents le Ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim BIBI TRIKI, le Ministre de la Numérisation et des Statistiques, Hocine CHERHABIL, le Ministre délégué auprès du Premier ministère chargé de l’économie de la connaissance et des Startups, Yacine EL-MAHDI OUALID, S.E. Prof. Mohamed Belhocine Commissaire à l’Éducation, les Sciences, et Technologies et l’Innovation au sein de l’Union Africaine, M. Isaac GNAMBA-YAO Président de l’Union Postale Universelle et M. Antoine NGOM Président de l’association des opérateurs TIC du Sénégal (OPTIC) avec d’autres personnalités du continent africain. Au programme du Digital African Summit: 60 conférences, des workshops, une immersion intensive dans l’écosystème numérique africain, des rencontres B2B, des afterworks et des sessions de Networking.

Nabila S.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer