A la uneEntreprises

Condor : six nouvelles autorisations d’exploitation pour renforcer ses unités de productions à Bordj Bou Arreridj

Du nouveau chez Condor, qui vient de décrocher six nouvelles autorisations d’exploitation à même de lui permettre de renforcer sa capacité de production. Un cap qui signe véritablement la reprise des activités du groupe en faveur de laquelle environ 1000 nouveaux postes d’emploi seront proposés. Sur les six autorisations  d’exploitations obtenues, cinq d’entre-elles ont été délivrées au nom de l’entreprise Bordj Steel spécialisée dans la production de la charpente métallique, panneaux sandwiches, galvanisation mais pas seulement. Cette unité fait aussi des citernes camion dont ceux de Naftal pour le transport du fuel, de nouveaux produits en carrosserie dont les bennes pour poids lourds en plus d’une nouvelle structure de peinture spécialisée dédiée aux charpentes métalliques. Bordj Steel constitue, en conséquence,  tout un complexe qui fonctionne, actuellement,  avec  420 employés et devra être renforcé pour atteindre les 500 emplois durant l’année en cours. Pour rappel, Bordj Steel,  filiale du groupe Condor,  a décroché, l’année dernière, un contrat d’un montant de 1,17 milliard de DA avec le sud-coréen Hyundai engineering & construction (Hyundai E&C) pour la  realisation d’une centrale électrique  à cycle combiné de 1300 mégawatts sise à Biskra (Oumache).

Nouvelles unité de production des réfrigérateurs : 900 postes d’emploi à pourvoir 

La sixième et dernière autorisation d’exploitation concerne une nouvelle unité de production  de réfrigérateurs qui offre 900 nouveaux emplois, avec une capacité de production de 400 000 unités par an, portant ainsi la production de Condor à plus de 800 000 Réfrigérateurs par an, dont 30% sont destinés à l’export vers des marchés africains.  Cette même unité des plus modernes, inaugurée il y a deux semaines par le ministre de l’Industrie, pourra ainsi accélérer la cadence de la production  afin de répondre à la demande grandissante  des marchés étrangers. En plus du marché de la Cote d’ivoire où le produit Condor rencontre un franc succès,  le groupe vient, d’ailleurs,  de renforcer sa position à l’international à travers le Yemen vers lequel trois conteneurs ont été récemment expédiés. Il faut savoir que Condor fonctionnait, jusque là, avec deux unités de production de réfrigérateur qui n’arrivaient pas à satisfaire la demande locale en plus de la demande en exportation. Raison pour laquelle Condor a consenti à investir davantage et réaliser une 3 eme unité pour renforcer ces capacités et répondre, ainsi, à la demande des marchés internationaux. Une approche qui correspond parfaitement aux orientations du gouvernement actuel qui encourage les opérateurs  économiques à doubler d’effort pour booster l’export notamment en direction du marché africain et contribuer, ainsi, à l’effort de diversifier l’économie et augmenter les exportations hors hydrocarbures. Et pour bien illustrer cet effort, Condor fera référence à titre d’exemple, à la délégation japonaise qui a séjourné, le mois dernier, en Algérie pour  s’enquérir  des capacités de production de Condor et aboutit à un partenariat.  Autrement dit, Sharp va produire à travers Condor des réfrigérateurs, des téléviseurs et des climatiseurs labélisés Condor (Sharp by Condor). En sus du marché algérien, Sharp gagnera une porte d’entrée pour pénétrer les marchés africains alors que Condor profitera des technologies et du savoir-faire japonais en plus de l’opportunité de diversifier sa gamme de produit qui tient toujours en compte le rapport qualité-prix.

Lynda Chergui

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer