A la uneMonde

CNUCED : L’Afrique, « parent pauvre » des investissements directs étrangers (IDE) en 2021

Selon la CNUCED, les IDE ont augmenté de 78% dans le monde au cours des six premiers mois de 2021, culminant à 852 milliards de dollars. Dans un contexte marqué par des inégalités de capacité de réponse au covid-19, l’Afrique n’a enregistré qu’une hausse de 16% de ses IDE sur la période.

Hormis l’Océanie, l’Afrique est le continent où les investissements directs étrangers (IDE) ont le moins augmenté au monde, au cours du premier semestre 2021. C’est ce qui ressort d’un nouveau rapport publié mardi par la Conférence des Nations unies sur le commerce. et développement (CNUCED).

Selon l’étude, l’économie mondiale a accumulé 852milliards de dollars d’IDE au premier semestre de cette année. Cela représente une augmentation de 78 % en un an. Cette hausse a été fortement tirée par l’Europe qui a accumulé 213 milliards de dollars d’IDE sur la période, soit une augmentation de 66%, les Amériques avec 244 milliards de dollars d’IDE (+ 88%), et l’Asie avec 362 milliards de dollars (+ 26%).

Hormis  l’Océanie où les flux d’IDE ont été négatifs, affichant 9 milliards de dollars, soit une baisse de 27% sur la période, l’Afrique est le continent où les IDE ont le moins augmenté, affichant 23 milliards de dollars sur les six premiers mois de l’actuelle année.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer