A la uneActualité

Agriculture : Programme gouvernemental pour augmenter la production céréalière à 65 millions de quintaux en 2022

Lors de sa présentation du plan d’action du gouvernement devant les députés de l’Assemblée populaire nationale, Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane,  a déclaré, ce lundi,  que le gouvernement travaillera pour atteindre un ensemble d’objectifs, notamment l’augmentation de la production de produits agricoles, notamment céréaliers, afin que la production atteigne 65 millions de quintaux en 2022 et 71,8 millions de quintaux en 2024. .

Le Premier ministre a également affirmé l’intention du gouvernement d’augmenter la production des cultures industrielles afin de couvrir 25 % des besoins nationaux en colza et 33 %  pour le maïs, ainsi que d’augmenter la production de semences de pomme de terre pour couvrir les besoins nationaux de 95 % à l’horizon 2024.

Parmi les objectifs que le gouvernement s’emploiera à atteindre, Benabderrahmane a mentionné notamment l’augmentation des superficies irriguées de 200.000 hectares, ainsi que l’irrigation goutte à goutte de 500.000 hectares, et la mise en place de toutes les conditions afin de augmenter la productivité céréalière à une moyenne de 32 quintaux par hectare d’ici 2024.

Dans ce contexte, le Premier ministre a précisé que le gouvernement adoptera une « approche globale » pour encourager les investissements privés et les initiatives entrepreneuriales basées sur les technologies modernes, conformément au « principe de la terre pour ceux qui la servent », ainsi que octroyer des terres agricoles selon « de nouveaux critères basés sur un cahier des charges qui définit le type de terres pour lesquelles elles sont desservies.

En ce qui concerne les activités de pêche maritime et d’aquaculture, le Premier ministre a souligné que le gouvernement continuera à travailler au développement de l’aquaculture et de la pêche en haute mer, afin d’augmenter l’offre nationale de produits de la pêche, en plus de développer la construction et l’entretien des bateaux de pêche pour augmenter les capacités de la flotte nationale.

Dans ce chapitre, il a annoncé l’augmentation de la quantité de produits de la pêche de 104.000 tonnes en 2021 à plus de 166.000 tonnes en 2024 et l’augmentation du taux de pêche au thon.

L’A.E.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer