A la uneMonde

Ukraine: la Hongrie freine le projet européen d’embargo sur le pétrole russe

La Hongrie bloquait toujours vendredi le projet d’embargo européen sur le pétrole russe et de difficiles négociations étaient en cours entre les 27 pays membres pour trouver un accord pendant le week-end.

« Si aucun accord n’est trouvé ce week-end, je devrais convoquer une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l’UE la semaine prochaine, après la journée de l’Europe », a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a durci le ton, estimant que la proposition de la Commission européenne d’interdire les achats de pétrole et de produits pétroliers à la Russie d’ici à la fin de l’année portait « atteinte » à l’unité de l’UE.

« Depuis le début, nous avons clairement signifié qu’il y avait une ligne rouge, à savoir l’embargo sur l’énergie. Ils ont franchi cette ligne », a-t-il dénoncé lors d’un entretien à la radio vendredi.

Les négociations menées au niveau des ambassadeurs des Etats membres vont être « compliquées », a confié un diplomate. L’unanimité des 27 est requise pour l’adoption des sanctions.

« La Hongrie a un problème et (les ambassadeurs) doivent le résoudre. Des clarifications techniques sont nécessaires, et cela prendra un certain temps. Cela va se poursuivre pendant le week-end pour le travail technique, pas politique », a expliqué un diplomate européen informé des discussions.

« L’approche des Hongrois dans la salle est très différente de ce que vous entendez de la part d’Orban à Budapest », a-t-il souligné.

« Le problème avec les sanctions est que l’accord doit repasser par les capitales », a expliqué un autre diplomate.

(Agences)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer