A la uneMonde

Toshiba fait ses adieux à la Bourse de Tokyo…

Toshiba a été radié de la bourse de Tokyo mercredi après 74 ans de cotation, après une décennie de troubles et de scandales qui ont fait tomber l’une des plus grandes marques japonaises et conduit à un rachat et à un avenir incertain.

La propriété de la société a été privatisée par un groupe d’investisseurs dirigé par la société de capital-investissement Japan Industrial Partners , qui comprend également la société de services financiers Oryx, les services publics Chubu Electric Power et le fabricant de puces ROM.

Un rachat de 14 milliards de dollars a placé Toshiba entre des mains locales après de longues batailles avec des investisseurs actifs à l’étranger et a paralysé le fabricant de batteries, de puces et d’équipements nucléaires et de défense.

Bien qu’il ne soit pas clair quelle forme prendra finalement Toshiba sous ses nouveaux propriétaires, le PDG Taro Shimada, qui restera en poste après l’acquisition, devrait se concentrer sur les services numériques à forte marge.

Certains acteurs du secteur affirment que la scission de Toshiba pourrait être une meilleure option.

L’entreprise emploie environ 106 000 personnes et certaines de ses opérations sont considérées comme importantes pour la sécurité nationale.

Toshiba a déjà commencé à agir, en s’associant à ROM pour investir 2,7 milliards de dollars dans des installations de fabrication afin de produire conjointement des puces.

Ulrike Schiede, professeur de commerce japonais à l’Université de Californie à San Diego, a déclaré que l’entreprise devait se retirer des activités à faible marge et développer des stratégies commerciales plus solides pour certaines de ses technologies avancées.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer