A la uneActualitéEnergie

Président de la République : Une vision commune pour préserver les intérêts des producteurs et consommateurs

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, ce samedi, que le 7eme sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Forum des pays exportateurs de gaz (GEFC) « est l’occasion d’élaborer une vision commune pour préserver les intérêts des producteurs et consommateurs. »

Dans son discours à l’occasion de l’ouverture du sommet au Centre International de Conférences (CIC) « Abdel Latif Rahal », le Président de la République a déclaré que le sommet « est l’occasion d’élaborer une vision commune pour préserver les intérêts des producteurs de gaz et consommateurs en même temps et reflète notre engagement envers les objectifs du Forum des pays exportateurs de gaz et notre détermination à renforcer son rôle et à souligner sa contribution à la sécurité énergétique mondiale », tout en notant que le gaz naturel joue « un rôle essentiel dans la réalisation du développement durable et la réalisation du développement durable et les besoins mondiaux croissants en énergie. »

Le président de la République a souligné en outre que l’Algérie, qui « prend conscience avec tous ses partenaires que le gaz naturel est une source d’énergie abondante, abordable et respectueuse de l’environnement et soutient l’intégration des sources d’énergie renouvelables, a toujours soutenu l’idée d’élargir le rôle du gaz naturel dans l’économie durable et son utilisation comme source propre avec des énergies nouvelles et renouvelables. »

 « Si nous cherchons tous à soutenir le progrès technologique dans ce domaine, les contrats à long terme, des prix équitables et des politiques qui encouragent des investissements stimulants dans le domaine énergétique, alors les défis d’aujourd’hui nous obligent à renforcer le dialogue et l’action multilatérale qui conduisent à la réalisation de les objectifs que nous nous sommes fixés lors de la création de notre forum » a souligné le président de la République.

Le Président a également estimé que ce sommet est également « une occasion importante pour approfondir la coopération à travers l’échange de points de vue, d’expériences et d’expertise et l’établissement d’un dialogue stratégique entre les différents acteurs des marchés du gaz pour tracer la voie future de ce secteur vital comme une ressource énergétique en cours de développement et son utilisation comme carburant propre avec des énergies renouvelables. »

Qualifiant le GECF de plateforme de coopération, le président de la République s’est adressé aux participants du forum affirmant qu' »en tant que partisans de cette orientation, nous sommes de plus en plus soucieux de renforcer le dialogue pour que notre forum puisse contribuer à la consolidation de nos intérêts mutuels et à la cristallisation d’un consensus autour du rôle vital du gaz dans le développement durable et la construction de notre vision commune ».

Le président de la République a appelé, dans ce sens, à « prendre des mesures concrètes pour poursuivre le développement des ressources gazières à travers des investissements continus, la coopération dans les technologies et l’innovation et le développement des techniques d’extraction et de commercialisation, notamment par le biais de l’Institut de recherche sur le gaz du GECF, que l’Algérie se réjouit d’abriter ».

Tout en citant l’Institut de recherche du gaz (GRI) du GECF que l’Algérie abrite et qui devra passer au cap de développement de partenariats avec d’autres instituts des pays membres du GECF, mais aussi d’autres instituts dans le monde, le président de la République a souligné que le renforcement du GECF avec l’adhésion du Mozambique et de la Mauritanie en qualité d’observateurs, mais aussi du Sénégal, dont la demande d’adhésion a été actée hier vendredi, permettra à ce Forum d’élargir le dialogue et la concertation pour placer le gaz comme un élément clé dans la transition énergétique dans le monde.

Il a fait part, à cette occasion, de l’aspiration de l’Algérie à « poursuivre son étroite coopération avec les membres du GECF, qui continue à attirer de nouveaux membres, lesquels contribueront, sans nul doute, aux efforts visant à renforcer la place du Forum au plan international et à lui permettre d’atteindre ses objectifs stratégiques ».

Le président de la République a appelé dans ce  contexte au renforcement du dialogue et de la coopération entre les pays membres, d’une part, et entre les exportateurs et les importateurs, d’autre part, en vue de garantir les approvisionnements en gaz et la stabilité du marché mondial.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer