A la uneEnergie

L’OPEP+ pourrait prolonger les réductions de production pour une période plus longue

La banque d’investissement mondiale Goldman Sachs s’attend à ce que l’alliance OPEP+ prolonge la réduction de la production lors de sa prochaine réunion le 1er juin, abandonnant ainsi ses attentes selon lesquelles l’alliance annoncerait une réduction de la réduction volontaire de la production de brut, selon l’agence Bloomberg.

Les récentes prévisions de Goldman Sachs sont conformes aux estimations d’autres institutions telles que S&P, Fitch et un sondage Bloomberg.

Le 3 mars, les pays de la coalition OPEP+ ont prolongé les réductions volontaires de leurs approvisionnements en pétrole de deux millions de barils par jour jusqu’à fin juin, et l’Arabie saoudite met en œuvre la moitié de la réduction promise, selon Bloomberg.

Riyad a besoin d’un prix supérieur à 90 dollars le baril pour financer les dépenses de transformation économique qui incluent les futures villes et les tournois sportifs, selon Fitch, une agence de notation Bloomberg estime que le Royaume a besoin d’un prix de 105 dollars le baril pour atteindre l’équilibre du budget. La Russie, son principal partenaire au sein de la coalition, cherche également à maintenir ses revenus pétroliers pour continuer à financer sa guerre contre l’Ukraine, qui est entrée dans sa troisième année.

Goldman Sachs s’attend à ce que l’OPEP+ prolonge la réduction de la production pour une période plus longue, sans préciser de période spécifique, ce qui indique une augmentation soudaine des stocks mondiaux et que la prolongation soutiendra les revenus de l’Arabie saoudite à court terme à la lumière de la hausse des taux d’intérêt, selon les analystes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer