A la uneActualité

Le Président pari sur la société civile pour bâtir un modèle complémentaire avec les pouvoirs publics

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, samedi, que la nouvelle dynamique qui s’est traduite par l’interaction positive et continue, entre la société civile et les pouvoirs publics, confirmait la pertinence du pari sur la société civile pour renforcer la résilience et bâtir un modèle complémentaire entre les forces de la société civile et les pouvoirs publics.

Dans son allocution à l’ouverture des travaux du Forum national de la société civile « Dialogue, citoyenneté et développement », organisé au Palais des Nations (Club des Pins), lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, le Président Tebboune a indiqué que « la nouvelle dynamique qui s’est traduite par l’interaction positive et continue entre la société civile et les pouvoirs publics confirme la pertinence de notre pari sur la société civile pour renforcer la résilience et bâtir un modèle complémentaire entre les forces de la société civile et les pouvoirs publics ».

Pour maintenir et renforcer cette dynamique, il a appelé les acteurs de la société à « une plus grande adhésion aux démarches visant à ériger la société civile en force de proposition effective et active, en favorisant l’option participative et en travaillant côte à côte avec les pouvoirs publics, conformément aux exigences de la Constitution ».

Le président de la République a également exhorté les représentants de la société civile dans les différentes instances nationales à « contribuer activement aux activités de ces instances et à transmettre les propositions et préoccupations des différentes franges qu’elles représentent ».

Le Gouvernement est, quant à lui, appelé à « redoubler d’efforts en vue de renforcer la place et l’apport de la société civile, aussi bien au niveau local que national, dans le cadre de son accompagnement permanent », a ajouté le Président Tebboune, invitant à développer « les cadres de coopération entre l’Observatoire national de la société civile (ONSC) et les autres organes consultatifs et organisations de la société civile en vue de passer à une nouvelle étape d’action coordonnée et intégrée ».

Le Président Tebboune a, par ailleurs, rappelé avoir conféré à l’ONSC un caractère régional et arabe, en soulignant, lors de la tenue du Sommet arabe les 1er et 2 novembre 2022 à Alger, « la nécessité d’élargir la participation des composantes de la société civile et de relancer leur rôle dans le système de l’action arabe commune, dans le cadre d’une série d’initiatives visant à conférer à la société civile arabe un rôle actif selon une approche participative avec les différentes institutions officielles des pays arabes ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer