A la uneEntreprises

Le groupe Saidal augmente son chiffre d’affaires de 35%

Le chiffre d’affaires du Groupe pharmaceutique public Saidal devrait s’établir autour de 19,5 milliards de dinars (DA) en 2023, contre 14,6 milliards de dinars en 2022, soit une progression de 35%, a indiqué, ce mercredi, son P-dg, Ouacim Kouidri.

S’exprimant lors d’une réunion de travail, présidée par le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, consacrée à la présentation du bilan du groupe pour les exercices 2022 et 2023, ainsi que les perspectives de son développement en 2024, il dira qu’en termes de volumes de production, le groupe a produit pas moins de 130 millions d’unités de vente en 2023, contre près de 107 millions d’unités en 2022, explique son P-dg, ajoutant que le nombre de médicaments produits a atteint 160 produits, « dont 80 qui étaient en rupture ».

Ce nombre passera à environ 300 produits en 2024, avec pas moins de 30 nouveaux médicaments dédiés aux maladies cardiovasculaires, portant leur nombre à 37 produits fabriqués localement, a-t-il affirmé.

S’agissant des perspectives de 2024,  Kouidri a fait savoir que Saidal prévoit le lancement de la production des matières premières entrant, notamment, dans la production d’insuline, d’antibiotiques et de médicaments d’oncologie.

Il a annoncé, en outre, que l’unité de Saidal de Médéa entamera la production des matières premières destinées aux antibiotiques à partir de juin 2024, rappelant que la capacité de production de cette unité en antibiotiques s’élève à une valeur de 850 millions de dollars, alors que les besoins du marché algérien ne dépassent pas les 250 millions de dollars, ce qui offre à Saidal, selon lui, « la possibilité d’exporter 75% de sa production ».

Quant à la production de cristaux d’insuline (matière première), elle se fera au niveau de l’unité de Saidal à Batna avec un partenaire chinois, leader dans le domaine, ajoute le premier responsable de l’netreprise, affirmant que Saidal fabriquera à Constantine, d’ici à juin 2024, toute la gamme d’insuline, notamment les stylos.

L’année 2024 sera également couronnée par la production, à Constantine, des médicaments d’oncologie en Full process, dira-t-il en ajoutant qu’une partie de ce type de médicaments seront produits, d’ici là, en conditionnement secondaire et devraient être mis sur le marché au cours du 1 er trimestre 2024.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer