A la uneEntreprises

Le Gouvernement examine l’avancement du projet de complexe de trituration de graines oléagineuses à Jijel

Le Gouvernement a entendu, ce mercredi, lors de sa réunion présidée par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, une communication sur l’état d’avancement du projet de réalisation du complexe de trituration de graines oléagineuses à Jijel, qui devrait être réceptionné à la fin du premier semestre de 2024, et ce, en application des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatives à l’accélération de la réalisation de cet important projet, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.

Le complexe de l’entreprise publique économique Agrifood, relevant du Holding public Madar, est aujourd’hui, après l’accomplissement des procédures de transfert de la propriété à l’Etat algérien, en 2021, l’un des projets les plus importants auxquels les hautes autorités du pays attachent une grande importance en ce qu’il contribuera fortement à la satisfaction des besoins du marché national.

Spécialisé dans l’extraction des huiles végétales brutes à partir de soja, le complexe compte une installation de trituration des graines oléagineuses et d’extraction des huiles végétales brutes, une unité de stockage des matières premières (soja) et une unité de stockage du produit fini avant la commercialisation des huiles végétales.

Dans une déclaration à l’agence officielle APS, le directeur général du complexe, Abdelali Ferhani, avait indiqué que le complexe, achevé à 80%, « avance d’un pas sûr pour entrer en service aussitôt après des essais techniques prévus au cours du premier semestre de 2024 ».

Ledit complexe devrait couvrir 20% des besoins du marché national en huile de table, dès son entrée en service, et 70 à 80% des besoins en aliments de bétail, grâce à la production de tourteau, avant de passer, dans un second temps, à l’exportation, a-t-il ajouté.

Détaillant ses propos, il a précisé que la capacité de production du complexe consiste dans la trituration de 5.000 tonnes d’oléagineux/jour et la production de 1.000 tonnes/jour d’huile brute et de 4.000 tonnes/jour d’aliments de bétail.

Le projet devra créer 500 emplois permanents et 1.500 autres temporaires, ce qui permettra à la wilaya de Jijel de s’imposer en tant que « noyau » pour les industries alimentaires et de transformation, selon le même responsable.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer