A la uneEntreprises

Lancement de la 2e phase du recensement économique des entreprises productives

La deuxième phase du recensement économique des entreprises productives sera lancée le 14 janvier et s’étalera jusqu’à la fin du 1er semestre 2024, a annoncé ce samedi le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni.

L’annonce a été faite lors d’une réunion nationale d’évaluation des cadres du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, présidée par le ministre du secteur et consacrée à « l’évaluation des performances des cadres des services extérieurs et centraux, ainsi qu’aux préparatifs pour le mois de Ramadhan et à la feuille de route du secteur pour l’année 2024 ».

Selon un communiqué du ministère, Tayeb Zitouni a annoncé la date du lancement de la deuxième phase du recensement économique lors des travaux de cette rencontre, affirmant « la nécessité de recenser toutes les capacités productives et de veiller à réunir des données réelles et authentiques, le projet en question devant être soumis au Gouvernement pour son adoption dans la prise de décision ».

Le ministre a précisé que « l’opération débutera dimanche 14 janvier 2024 et prendra fin en juin 2024 », notant « qu’une évaluation périodique du taux d’avancement de l’opération se fera chaque mois ».

Zitouni a également donné une série d’instructions aux cadres du secteur concernant l’approvisionnement des marchés, consistant essentiellement en la finalisation du plan national de distribution, préconisant la mention des prix structurels de chaque produit, « avant la fin janvier 2024 », précise la même source.

Il a souligné, en outre, la nécessité d’élaborer un plan national du réseau de distribution des produits de large consommation, avec la mention des prix appliqués pour chaque produit à tous les niveaux (producteur ou importateur, distributeur, commerçants de gros ou de détails), et ce « avant le 15 février 2024 », a-t-on ajouté.

Pour remédier définitivement au problème des perturbations, le ministre a instruit les directeurs de wilayas de se doter d’un registre portant la liste des distributeurs de tous les produits de large consommation avec leurs coordonnés, en sus de suivre le circuit de distribution et le niveau des stocks pour chaque produit.

Parmi les instructions données par le ministre, le suivi rigoureux sur le terrain de l’opération de distribution des viandes importées et le respect du prix fixé par l’Etat (1.200 DA), outre le suivi de la traçabilité des produits et des structures du prix, de l’importateur jusqu’au boucher.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer