A la uneActualitéPolitique

L’Algérie rejoint la Commission de consolidation de la paix (PBC) de l’ONU

En sa qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, l’Algérie vient de rejoindre la Commission de consolidation de la paix (PBC) de l’ONU pour un mandat d’un an.

Les trois membres africains au sein du Conseil de Sécurité disposant d’un seul siège à cet important organe consultatif, et l’Algérie a été choisie pour y représenter le Continent africain.

La délégation algérienne a exprimé, lors de la première réunion plénière de cet organe au titre de l’année 2024, son engagement à œuvrer de manière constructive au travail de la Commission de consolidation de la paix. Elle a mis en exergue l’importance des principes de l’appropriation nationale et de l’inclusivité dans les processus de consolidation de la paix.

La délégation algérienne avait exposé les principales priorités de l’Algérie au cours de son mandat, parmi lesquelles l’amélioration des méthodes de travail de la Commission, le renforcement du Partenariat Nations Unies-Union Africaine pour la consolidation de la paix, et la promotion de la participation de la femme dans les processus de consolidation de la paix.

Sur ce dernier point, la délégation algérienne a mis en exergue l’adoption par l’Algérie en 2023 de son Plan d’Action National pour les femmes, la paix et la sécurité, faisant suite à la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité de l’ONU.

La Commission de consolidation de la paix est un organe consultatif intergouvernemental appuyant les efforts de paix dans les pays touchés par un conflit. Il relève à la fois de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU. Il est composé de 31 Etats membres, parmi lesquels 7 issus du Conseil de sécurité, dont les membres permanents.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer