A la uneEnergie

La production de l’OPEP a augmenté de 203 000 barils/jour en février

La production a augmenté dans sept pays, menés par le Nigeria et la Libye, selon le rapport mensuel de l'OPEP.

La production pétrolière de l’OPEP a augmenté en février 2024 d’environ 203 000 barils par jour, sous l’impulsion du Nigeria et de la Libye, parallèlement à des réductions volontaires supplémentaires de plusieurs pays de l’alliance.

Le rapport mensuel publié ce mardi par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, montre que la production totale de pétrole dans les 12 États membres de l’OPEP a augmenté à 26,57 millions de barils par jour au cours du mois écoulé, contre 26,36 millions de barils par jour en janvier 2024.

Cette augmentation est intervenue malgré l’entrée en vigueur de l’accord de coalition OPEP+ visant à réduire les approvisionnements de deux millions de barils par jour à partir de novembre 2022, jusqu’à fin 2024, en plus d’autres réductions volontaires annoncées par certains pays de la coalition.

Huit pays de l’alliance OPEP+, l’Arabie saoudite en tête, ont annoncé des réductions volontaires de leur approvisionnement, pour un total de près de 2,2 millions de barils par jour, au cours du premier trimestre 2024, et ont commencé à les mettre en œuvre efficacement en janvier, avant de décider de prolonger ces réductions jusqu’à la fin du deuxième trimestre de l’année.

La production a augmenté dans sept pays, menés par le Nigeria et la Libye, selon le rapport mensuel de l’OPEP.

La production pétrolière en Libye a augmenté d’environ 144 000 barils par jour au cours du mois dernier, pour atteindre 1,167 million de barils par jour, avec la levée de la force majeure sur le champ de Sharara (le plus grand champ pétrolier du pays). Celle du Nigeria a augmenté d’environ 47 000 barils par jour, portant le total à 1,476 million de barils par jour au cours du mois dernier.

Tandis que la production pétrolière en Arabie saoudite a augmenté de 18 mille barils par jour au cours du mois dernier, portant le total à 8,980 millions de barils par jour.

La production du Venezuela a également augmenté de 16 000 barils par jour sur une base mensuelle, pour atteindre un total de 820 000 barils par jour au cours du mois dernier.

Celle des Émirats arabes unis a augmenté d’environ 7 000 barils par jour sur une base mensuelle, portant le total à 2,933 millions de barils par jour au cours du mois dernier.

La production du Congo a également augmenté d’environ 7 000 barils par jour, portant le total à 251 000 barils par jour, tandis que la production de l’Algérie a augmenté de 6 000 barils par jour, portant le total à 918 000 barils par jour au cours du mois dernier.

Quant à l’Algérie, sa production s’est élevée à 918 mille barils par jour au cours du mois de février, alors qu’elle était  à 957 mille barils par jour en décembre de l’année dernière.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer