A la uneRégions

Grand sud : Sonelgaz compte généraliser l’utilisation de l’énergie hybride dans les deux prochaines années

Le Président directeur général du groupe Sonelgaz Chaher Boulakhras a annoncé hier que l’utilisation de l’énergie hybride sera généralisée dans les deux prochaines années dans le Grand sud surtout dans les zones frontalières.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la 10e édition du Salon professionnel international des secteurs de l’énergie et des hydrocarbures à l’échelle méditerranéenne et africaine « NAPEC 2021 », ouvert lundi au Centre des conventions d’Oran (CCO) Mohamed Benahmed, Chaher Boulakhras a souligné que les centrales hybrides produisent actuellement 75 mégawatts permettant de couvrir les besoins de 30 zones du Grand Sud, en attendant le lancement du projet de production de 21 autres mégawatts dans les prochains jours.

Ce projet, dira-t-il, permettra à l’Algérie de se frayer une place prépondérante dans le domaine de l’énergie verte qui préserve l’environnement, attirant l’attention sur les projets de l’énergie verte, notamment « l’hydrogène vert », un domaine auquel le groupe Sonelgaz accorde une grande importance et oeuvre à développer dans les prochaines années.

Quant au volet exportation de l’énergie électrique, Chaher Boulakhras a fait savoir que le groupe Sonelgaz étudie la possibilité d’exporter vers l’Europe, en plus de son exportation vers la Tunisie et la Libye, signalant que le kilowatt algérien est très compétitif pour le marché européen et l’étude d’une carte énergétique où les énergies renouvelables prennent la place des énergies fossiles, ce qui devra valoriser l’énergie électrique productive respectant l’environnement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer