A la uneActualité

Commerce extérieur : Le fer et les engrais dopent les exportations algériennes hors hydrocarbures

Les exportations nationales hors hydrocarbures ont augmenté ces derniers mois, soutenus par les exportations des engrais, des produits minéraux, chimiques et de la sidérurgie, a fait savoir jeudi le directeur général du Commerce extérieur au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Khaled Bouchlaghem.

Invité de la Radio nationale, Khaled Bouchlaghem a précisé que les engrais et les produits minéraux, chimiques et azotiques figurent parmi les principaux produits exportés avec une hausse de 70%, citant également les produits sidérurgiques dont les exportations ont augmenté de 2.000% réalisant 600 millions USD de recettes les derniers mois de 2021.

Il a également évoqué l’exportation des produits chimiques non organiques (hausse de 200%) et des produits minéraux, agricoles et agroalimentaires.

Concernant les partenaires étrangers, soit pour les importations ou les exportations, Bouchlaghem a fait savoir que la Chine et les pays européens demeurent les principaux partenaires commerciaux de l’Algérie durant les premiers mois de 2021.

Par ailleurs, le directeur général du Commerce extérieur a fait remarquer le faible taux des produits alimentaires et des industries manufacturières dans les exportations même si l’Algérie assure son autosuffisance de plusieurs produits d’ailleurs demandés sur les marchés arabes et africains.

Les exportations hors-hydrocarbures de l’Algérie ont dépassé, depuis le début de l’année en cours, les 3 milliards Usd, dans l’espoir d’atteindre 4 à 4,5 milliards Usd d’ici la fin de l’année.

Le taux des exportations hors-hydrocarbures a atteint 12% du taux global des exportations nationales, a-t-il rappelé.

Par ailleurs, le même responsable a annoncé que le Salon du produit algérien destiné à l’exportation serait organisé du 26 décembre 2021 au 8 janvier 2022 à Tamanrasset.

Et de faire savoir que l’Algérie envisage d’inviter à cette manifestation des ministres du Commerce et des opérateurs économiques africains afin de créer une sorte de dynamisme régional dans le secteur marchand.

Quant à l’actualisation du registre de commerce des opérateurs économiques, le représentant du ministère a assuré que « les délais fixés au 31 décembre 2021 ne seront pas prorogés ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer