A la uneActualité

Approvisionnement des marchés : L’ONILEV déstocke de 10.000 tonnes de pomme de terre

L’Office national interprofessionnel des légumes et des viandes (ONILEV) annonce une nouvelle opération de déstockage de 10.000 tonnes de pommes de terre, dans le cadre d’un programme d’approvisionnement des marchés, qui se poursuivra jusqu’à fin novembre prochain, pour assurer une disponibilité du produit à des prix abordables.

« Cette opération est d’une grande importance, car elle permettra l’approvisionnement des marchés nationaux à partir de 12 wilayas », a indiqué à l’APS le directeur général de l’ONILEV, Abdelaziz Ouchmene, en marge du coup d’envoi de la première opération de déstockage de la pomme de terre dans la commune de Meftah, à l’extrême Est de Blida.

La première étape du programme qui s’étalera sur 10 jours, à partir de ce jeudi, vise, a-t-il souligné, l’approvisionnement des marchés de gros et de proximité du pays avec plus de 10.000 tonnes de pomme de terre, signalant qu’elle concerne la pomme de terre stockée au niveau des wilayas de Tlemcen, Mascara, Relizane et Ain Defla, à l’ouest, et Blida, Tipasa, Boumerdes, Alger, Medéa et Bouira pour le centre, outre d’autres wilayas disposant de stocks en la matière.

« L’opération se poursuivra tous les dix jours jusqu’à fin novembre prochain », suivant les besoins du marché, ainsi que du rythme et du volume de la production, a ajouté le même responsable, affirmant que son établissement œuvre pour assurer la disponibilité du produit, d’une part, et, d’autre part, garantir un équilibre entre la production et le stockage.

A noter que l’ONILEV a déjà procédé au déstockage de 50.000 tonnes de pommes de terre durant la première période de pénurie de pomme de terre (15 mars au 15 avril).

Le directeur général de l’ONILEV a estimé, en outre, que la pénurie de la pomme de terre sur le marché s’explique par des facteurs techniques et pratiques, car la culture de ce tubercule enregistre annuellement deux périodes dite d’intersaisons, où la production est faible ou nulle, à cause de la fin de la campagne de récolte. Ces périodes s’étalent de la fin mars à la fin avril et de la fin octobre à la fin novembre. D’où l’importance du rôle de l’ONILEV pour combler ce vide saisonnier, par la régulation de l’opération d’approvisionnement par le déstockage de la pomme de terre, a-t-il souligné.

Il a assuré, en outre, que le stockage de la pomme de terre, au même titre  que d’autres produits de consommation, au niveau de chambres froides, biens d’opérateurs privés, est soumis à un contrôle stricte et rigoureux, selon un cahier des charges conforme aux normes mondiales de qualité fixées pour les produits agricoles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer