A la uneEnergie

L’OPEP+ se dit prête à prendre des mesures supplémentaires pour stabiliser le marché pétrolier

L’alliance OPEP+ a confirmé la volonté des États membres d’intervenir et de faire face à toute évolution du marché pétrolier, et de prendre des mesures supplémentaires à tout moment, si nécessaire.

Le Comité ministériel conjoint de suivi de la coalition a indiqué, lors de sa réunion ce jeudi, via vidéoconférence, continuer à évaluer de près les conditions du marché, selon un communiqué de l’alliance.

La réunion du comité ministériel de suivi de l’OPEP+ a examiné les données de production de pétrole brut pour novembre et décembre 2023 et a noté le fort engagement des pays de la coalition envers la Déclaration de coopération.

Au cours de la réunion, les ministres de l’OPEP+ ont discuté de la situation actuelle du marché pétrolier mondial et de ses perspectives de développement à court terme, et la prochaine réunion du Comité ministériel de suivi est prévue le 3 avril.

A l’issue de la réunion, le Ministre algérien de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a indiqué que les pays de l’OPEP+ surveillent, attentivement et de manière constante, l’évolution du marché pétrolier international, compte tenu des incertitudes qui pèsent sur ses fondamentaux. Il a évoqué les risques liés à la croissance économique mondiale, notamment le ralentissement de l’activité dans les pays industrialisés et le rebond modéré dans les pays émergents, qui pourraient impacter la demande de pétrole malgré une offre largement disponible sur le marché. Les décisions prises le 30 novembre dernier, tant de manière collective qu’individuelle, visant à ajuster la production des pays de l’OPEP+ au cours de l’année en cours, sont destinées à atténuer les distorsions entre l’offre et la demande, en vue d’atteindre l’équilibre et la stabilité du marché pétrolier.

Arkab a également rappelé que, conformément à l’engagement de l’Algérie, une réduction volontaire et additionnelle de la production de pétrole brut de 51 000 barils par jour a été mise en œuvre à partir du 1er janvier 2024, et ce, pour une période de 3 mois.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer