A la uneEnergie

Le commerce mondial du GNL devrait doubler pour atteindre 805 millions de tonnes par an

Le GNL dominera la scène commerciale mondiale du gaz dans les décennies à venir

Les perspectives à long terme du commerce mondial du GNL devraient croître à un rythme élevé au cours des prochaines décennies, dépassant celui du commerce par pipeline, avec une tendance croissante à l’amélioration des capacités de liquéfaction et de regazéification.

Dans ce contexte, un récent rapport du Forum des pays exportateurs de gaz prévoit que le commerce mondial du gaz naturel augmenterait de 39% pour atteindre 1,73 billion de mètres cubes d’ici 2050, contre environ 1,24 billion de mètres cubes en 2022.

Le rapport suggère que le commerce du gaz naturel (y compris le commerce du gaz liquéfié et les gazoducs) représentera un tiers de la demande mondiale de gaz prévue d’ici 2050, estimée à environ 5,36 billions de mètres cubes, contre environ 4,015 billions de mètres cubes en 2022.

Le rapport prédit  que le GNL dominera la scène commerciale mondiale du gaz dans les décennies à venir, malgré la croissance attendue des gazoducs également.

Les estimations à long terme du forum indiquent que le commerce du gaz liquéfié doublera pour atteindre 805 millions de tonnes par an (1,11 billion de mètres cubes) d’ici 2050, contre 390 millions de tonnes (530 milliards de mètres cubes) en 2022, soit 64 % du commerce mondial total du gaz.

Le commerce du GNL devrait dépasser celui des gazoducs longue distance d’ici 2026, les exportations par gazoducs devant diminuer de 23 % d’ici 2030, par rapport à leur niveau de 690 milliards de mètres cubes en 2022.

Cela est principalement dû aux attentes d’une baisse continue des exportations de gazoducs russes, qui a commencé depuis la rupture du gazoduc Nord Stream 1 en 2022 et devrait se poursuivre pendant des années encore à mesure que l’Europe s’éloigne des approvisionnements russes.

Toutefois, les exportations de gaz par gazoduc devraient s’améliorer quelque peu à long terme, se stabilisant à 620 milliards de mètres cubes d’ici 2050.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer