A la uneActualité

L’Algérie et la Sierra Leone renforcent leurs relations diplomatiques et économiques

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a affirmé, ce mercredi, que l’Algérie et la Sierra Leone œuvreront de concert pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales dans le respect des principes des Nations unies et des règles du droit international.

Dans une déclaration conjointe à la presse, à l’issue de ses entretiens avec son homologue sierra-léonais, Julius Maada Bio, le président de la République a souligné que «l’Algérie et la Sierra Leone, en leur qualité de membres non-permanents du Conseil de sécurité, œuvreront de concert pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales, dans le respect des principes de la charte des Nations unies et des règles du droit international».

Le président de la République a affirmé que les deux pays continueront à interpeller la communauté internationale, notamment le Conseil de sécurité, à l’effet d’«assumer ses responsabilités historiques, légales et morales en ce qui concerne l’injustice historique infligée au peuple palestinien, en témoigne la situation prévalant actuellement dans la bande de Ghaza, en proie à un génocide et à des crimes de guerre inhumains, au vu et au su d’un monde impuissant et incapable de mettre un terme à l’occupation sioniste». 

Concernant la cause sahraouie, le Président Tebboune a affirmé que l’Algérie et la Sierra Leone «poursuivront leurs actions dans le sens d’une solution juste et durable à cette question, conformément aux décisions du Conseil de sécurité et de la légalité internationale».

«Nous avons, par ailleurs, eu l’opportunité d’examiner les voies et moyens à même de coordonner les positions et vues concernant les questions sécuritaires tant sur le plan international que continental, notamment au niveau du Conseil de sécurité, en vue d’approfondir les consultations et de procéder à un échange de vues sur nombre de questions, particulièrement la situation dans la région du Sahel et en Afrique de l’Ouest», a-t-il ajouté.

Le président de la République a affirmé avoir convenu avec son homologue sierra-léonais d’assurer un «appui et une coordination mutuels au sein de l’Union africaine afin de contribuer à la consolidation de la paix et de la sécurité dans notre continent et au règlement de nos conflits», tout en  «œuvrant à redresser le tort historique commis contre l’Afrique, et ce par une représentation plus juste du continent».

Par ailleurs, le président de la République a fait part de son souhait de voir la visite du Président Julius Maada Bio en Algérie «insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale, à la hauteur de la volonté politique», ajoutant avoir convenu du renforcement de la coopération, des échanges commerciaux et des expertises dans divers domaines entre les deux pays, à l’instar de l’énergie, du commerce, de l’industrie, de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la pêche, outre la création d’un Conseil d’affaires conjoint pour jeter les ponts de la coopération entre les opérateurs économiques des deux pays.

A cette occasion, le président de la République s’est dit convaincu que cette visite permettra d’insuffler «une nouvelle dynamique» aux relations bilatérales et de renforcer la concertation en vue d’établir un partenariat «constructif» servant les intérêts mutuels des deux pays.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer