A la uneMonde

Ghaza a perdu plus de 80 % de son économie en 3 mois

La Banque mondiale vient de confirmer que la guerre entre Israël et le Hamas a eu des conséquences « catastrophiques » sur les infrastructures de Ghaza et a provoqué une contraction de l’économie de la bande de plus de 80 % au cours du dernier trimestre de l’année dernière.

La banque a déclaré dans un communiqué que la guerre en cours a causé des dégâts et des destructions considérables dans tout le secteur, ainsi que « d’énormes pertes en vies humaines ».

L’opération lancée par l’entité sioniste a entraîné la mort de près de 30 000 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé du Hamas à Ghaza.

La Banque mondiale a déclaré qu’en plus des énormes pertes humaines, « presque toutes les activités économiques à Ghaza ont complètement cessé » et d’ajoute : « Depuis le début du conflit, l’économie palestinienne a connu l’un des plus grands chocs enregistrés dans l’histoire économique contemporaine. »

La Banque mondiale a noté que les estimations préliminaires publiées par le Bureau central palestinien des statistiques indiquaient que le produit intérieur brut de Ghaza « avait diminué de plus de 80 % » passant d’environ 670 millions de dollars au troisième trimestre à seulement 90 millions de dollars au dernier trimestre.

La banque a ajouté que cette baisse trimestrielle de 80 % représente une baisse annuelle de 24 %, ajoutant que « le niveau enregistré de dommages et de destructions d’immobilisations est catastrophique ». La banque a ajouté : « Presque tout le monde à Ghaza vivra dans une pauvreté extrême, du moins dans un avenir prévisible ».

Alors que la guerre se poursuit, la Banque mondiale a annoncé jeudi une subvention de 30 millions de dollars « pour aider à assurer la continuité de l’éducation vitale des enfants ». « Cette subvention sera allouée au secteur de l’éducation pour assurer la continuité de l’éducation de base des étudiants », a indiqué le communiqué.

Z.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer