A la uneEnergieMonde

Diamondback Energy acquiert son rival Endeavour pour 26 milliards de dollars

La société pétrolière et gazière texane Diamondback Energy achètera son rival Endeavour Energy dans le cadre d’un accord qui valorise ce dernier à environ 26 milliards de dollars, le dernier accord énergétique massif dans un marché énergétique calme.

L’offre par Diamondback d’environ 17,8 milliards de dollars de ses actions cotées en bourse au cours de clôture de vendredi dernier et de 8 milliards de dollars en espèces créerait une nouvelle société détenue par environ 60,5 % des actionnaires actuels de Diamondback et 39,5 % des actionnaires d’Endeavour.

La nouvelle entité aura une valeur marchande d’un peu plus de 50 milliards de dollars et regroupera deux acteurs majeurs du Texas et du bassin permien du Nouveau-Mexique, la plus grande région productrice de pétrole des États-Unis.

L’acquisition d’Endeavour par les Diamondbacks intervient environ quatre mois après que les géants pétroliers ExxonMobil et Chevron ont annoncé les deux plus grandes transactions de 2023, Exxon acquérant Pioneer Natural Resources pour 59 milliards de dollars et Chevron acquérant Hess dans le cadre d’un accord d’une valeur de 53 milliards de dollars.

La consolidation énergétique s’est produite au cours d’une période calme pour le marché : le trafic de fusions et acquisitions de 3 200 milliards de dollars en 2023 a été le plus calme depuis 2013, en baisse de 47 % par rapport au record de 2021 qui avait vu un total de 6 000 milliards de dollars de fusions et acquisitions.

Selon des chercheurs de Harvard, l’activité de négociation d’accords énergétiques, encore robuste, découle probablement des énormes sommes d’argent que les sociétés énergétiques ont rassemblées grâce aux bénéfices records de 2022, lorsque les prix du pétrole ont grimpé à la suite de la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

M.H.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer